Ce ne sont pas moins de huit milliards que l’État devrait à la Sodefitex. Et à cela s’ajoute le niet catégorique des travailleurs qui s’oppose à la fermeture de la Sodefitex. C’est pourquoi, en sit-in dans la capitale du Fouladou, les travailleurs de l’usine de coton de Kolda demandent à l’État de leur venir en aide pour sauver leurs emplois et leurs familles.  

Revenant sur les faits, Abdoulaye Ndiaye (CNTS) explique : « suite à la rencontre avant-hier avec la direction générale de la Sodefitex qui nous a informé de la situation financière catastrophique de l’entreprise, elle (direction) nous a fait savoir qu’elle ne peut plus supporter les charges pour le compte de l’État,  en l’occurrence les subventions allouées aux cotonculteurs. » 

Il précise dans la foulée, « c’est pourquoi, la situation est catastrophique pour l’entreprise. Et depuis lors l’État n’a pas remboursé cette subvention qui tourne autour de huit milliards. C’est ce qui fait que la Sodefitex prend des décisions contre sa volonté en fermant certaines de ses usines de production pour supporter certaines charges. Et cette situation va créer un chômage technique pour des milliers de pères de famille. Nous appelons le chef de l’État à décanter cette situation pour sauver nos emplois et nos familles… » 

Avec la réduction de la production cotonnière la Sodefitex bat de l’aile depuis quelques années… 

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here