« L’opposition reconnaît, sans l’avouer, le bien-fondé juridique du rejet de leurs dossiers de candidature et par extension son amateurisme. » C’est Khadim Ndiaye qui parle ainsi. Le commissaire aux enquêtes économiques, leader politique apériste à Mbacké dit se fonder sur le contenu de la circulaire prise par le mandataire national de la coalition Yewwi Askan Wi.
« Cette circulaire montre à suffisance que les agissements des membres de cette dite coalition relativement au rejet de beaucoup de leurs dossiers de candidature sont dénués de tout fondement juridique et ne trouvent, en conséquence, leur explication que dans des logiques politiciennes.
En effet, en demandant à leurs différents mandataires de se rendre dans les préfectures et sous-préfectures pour vérifier le contenu des déclarations et pièces qui accompagnent les listes de candidature de la coalition Benno Bokk Yakaar, Déthié Fall et ses acolytes viennent de reconnaître implicitement que les motifs de rejet ayant frappé les dossiers de candidature litigieux est conforme aux dispositions pertinentes du Code électoral. » 
Pour Khadim Ndiaye, l’opposition a voulu manipuler l’opinion qui, selon lui, « n’est pas dupe ».
Le leader politique, qui a câblé, rappele que « l’Administration territoriale, jetée aujourd’hui en opprobre par cette opposition toujours perdante, a pourtant assuré, durant tout le long du processus, la formation des différents acteurs sur la matière électorale. »  Il confiera que les leaders de l’opposition font finalement preuve d’amateurisme et de manque d’expérience non sans leur rappeler que « le rejet de la plupart des dossiers de candidature des partis ou coalitions de partis politiques de l’opposition en vertu des articles L.250 et L.285 du code électoral ».

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here