Le manque d’électricité constitue un véritable frein pour le développement de certaines communes rurales dans la région de Kolda. Ainsi, beaucoup de mairies ne fonctionnent pas faute d’électricité afin de remplir les taches qui leur incombent. Ainsi, la commune de Kandia du département de Vélingara (région de Kolda) en est un exemple illustratif. 

Mamdou Salif Diallo dit Balla, porte-parole des populations d’avancer : « en ce moment dans notre commune, quand on parle d’électricité, cela concerne uniquement le village de Kéréwane connecté au réseau. À part ce village, on n’a pas d’électricité même à Kandia chef-lieu de commune. Nous avons du mal à faire certains travaux et la conservation de certains médicaments faute d’électricité. Avec l’électricité, nos enfants pourraient faire de meilleurs résultats scolaires. Mais également ceci développerait l’artisanat en créant des emplois afin de freiner l’émigration clandestine. Aujourd’hui, à cause du manque d’électricité nos mairies ont du mal à fonctionner car il faut aller à Vélingara, Kounkané, pour confectionner certains documents administratifs… » 

Ces populations s’éclairent le plus souvent avec des bougies constituant un danger permanent pour elles avec leurs habitations en case (paille). C’est pourquoi, il y a souvent des incendies dus à ces éclairages traditionnels.  

« Nous lançons un appel solennel au chef de l’État pour qu’il nous vienne en aide afin que nous puissions avoir de l’électricité. Il est important aujourd’hui, pour nous, malgré les efforts consentis par l’État de nous connecter au réseau électrique. Nous voulons qu’il entende notre cri de désarroi. Nous sollicitons vraiment l’aide de l’État car nous souffrons beaucoup de ce manque d’électricité… » 

Beaucoup de communes de la région souffrent du même problème à l’image de Kandia. Ainsi, les édiles et employés des communes sont obligés de se déplacer vers les centres électrifiés pour faire leur travail. Et ceci est un grand retard pour les populations de ces collectivités territoriales. 

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here