jeudi, 26 mai, 2022
Sunugal multimédia

Inventeur de l’huile «Bio Motion »

par Sunugalnews.com

Khadim Thiam,un accélérateur de performances 

Il était écrit que khadim Thiam avait un destin dans la recherche. Malgré trois échecs à l’examen du baccalauréat, il finit par s’imposer en « moteur » de l’innovation. Exit la théorie, il met le paquet sur la pratique. Le résultat se passe de commentaires.À 25ans ,il vient de lancer l’huile « Bio Motion », un produit fait à partir des résidus du pétrole et de l’huile de palme. L’invention de cet autodidacte en pétrochimie vise à réduire «la consommation du moteur et à favoriser un changement et le prolonger de sa durée de vie ».

Ce vendredi 4 février, un climat assez sec souffle dans le paisible quartier des Maristes. Khadim Thiam apparaît tout souriant dans l’un des ruelles. La barbe et la moustache soigneusement peignées, il est bien à l’aise dans son boubou traditionnel bleu spécialement mis pour la grande prière dans deux heures. «Je travaille exceptionnellement le vendredi. Je consacre l’après-midi aux prières »,lâche-t-il serein. Ainsi, il avance lentement pour ouvrir la porte de son laboratoire de fortune installé au rez-de-chaussée de sa maison. Dans cette vaste pièce, plusieurs dossiers sont posés sur la table de son bureau. À quelques pas, coin d’expression du talent de «chercheur »,sont rangés des tubes à essai, des bouteilles de mixage et des centaines de récipients devant contenir une huile, fruit d’un mélange divers produits. C’est l’une de ses innovations en ce début d’année 2022. Le jeune homme de 25 ans a inventé deux produits qui nettoient et prolongent la durée de vie des moteurs, passant habituellement de 5 à 10ans . L’un d’eux, appelé « Bio Motion essence », est fait à base de résidus du pétrole. L’autre variété, « Bio Motion gasoil », provient de l’huile de palme. «Ces produits réduisent la Consommation du moteur, nettoient, provoquent un changement de régime et prolongent sa durée de vie », explique khadim, tube à essai à la main. Cette expertise, il ne l’a apprise nulle part. Tout est parti d’une curiosité d’un enfant touché à tout. « Au début,c’était un jeu pour moi. J’imaginais et je faisais toutes sortes d’essais et de mélanges. L’un des tous premiers produits a été récupéré et testé par des mécaniciens. C’est ainsi que les études ont été lancées, puis certifiées. C’est un large concept:( Bio » renvoie au produit naturel et «Motion » à la machine. « Le nom  a été inspiré par un ami ingénieur résidant aux États-Unis »,indique Khadim Thiam. Après la certification de son produit par des structures comme la société africaine de raffinage (Sar),Khadim Thiam collabore, aujourd’hui, avec quelques stations-service. Son ambition est de travailler sur ce projet avec des sociétés appartenant à des nationaux, afin que l’innovation serve à l’ensemble des compatriotes. « Je souhaite travailler avec des structures telles que EDK, Petrosen. Ainsi, elles pourront utiliser l’expertise locale pour concurrencer les autres pour ce qui concerne l’activation et le traitement de l’essence et du gasoil », propose le jeune inventeur.

Un autodidacte aux rêves immenses 

Pourtant rien n’augurait un tel parcours pour khadim Thiam. En effet,  il a échoué à trois reprises à l’examen du baccalauréat, mais il n’éprouve aucun complexe. Il compte faire son bonhomme de chemin, s’inspirant toujours de « son maître », Albert Einstein. «L ‘imagination est plus importante que la connaissance. Je concrétise mes imaginations au service de la communauté », cite -t-il.

Brillant en physique -chimie dans son cursus secondaire, il a très tôt senti que le système éducatif ne lui convenait pas compte tenu des  nombreuses disciplines enseignées en même temps. Ainsi, il dit avoir privilégié la pratique à la théorie. « Je suis pétrochimiste autodidacte. Toutes les capacités ont été acquises grâce à mes propres recherches. J’utilisais les encyclopédies pour tout savoir, tout comprendre. Je tente tout le temps de créer, d’innover », souligne-t-il calme devant son bureau. 

Comme l’appétit vient en mangeant, il vise actuellement quatre innovations par an. « J’ai créé « Bio Motion gasoil »et « Bio Motion essence », un cleaner externe. J’ai un autre projet en cours qui s’appelle « Ultra Réducteur ». Il vise la consommation d’énergie et de carburant. Les grandes industries risquent de m’attaquer après cette innovation », rigole-t-il. Dans sa tête, lés idées se bousculent. Ainsi, khadim a en ligne de mire la transformation de plastique en gasoil. « J’ai un projet qui consiste à recycler le plastique vaut deux litres de gasoil », soutient -il .Après cette étape, khadim Thiam « compte faire une manière pour lui de s’affirmer et de réveiller toute la science qui dort en lui au profit de son pays, de son peuple. 
NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

L’info en continue 

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.