nondations : Mbao et environs refusent d’être un déversoir pour Keur Massar

L’état d’avancement du projet de drainage des eaux pluviales de Keur Massar et environs vers le marigot de Mbao bloque. Ce, rapporte le quotidien EnQuête dans sa livraison de ce vendredi, à cause du refus des populations qui posent comme préalable des mesures d’accompagnement. Il s’agit, outre le traditionnel village Lébou de Mbao et Petit-Mbao, des quartiers comme Keur Mbaye Fall ou encore des nouvelles  cités comme Adja Marième Diop et Diagne Nar, etc. En effet, cette solution, qui semble être dans le pipeline des autorités étatiques, peut avoir un impact négatif avec l’eau de pluie qui risque de se déverser davantage dans les maisons dont la plupart sont déjà dans les eaux.

Gris Bordeaux : «L’État réagit toujours après une catastrophe»
Un des habitants de Petit-Mbao, Gris Bordeaux, étale sa colère. «L’État réagit toujours après une catastrophe. Il n’anticipe jamais. On parle depuis 30 ans du problème d’assainissement de Dakar, mais rien. C’est vraiment dommage. Nous avons été surpris par le débordement du marigot (…) Si l’État veut pomper toutes les eaux, on aura de sérieux problème», a martelé le lutteur dans des propos repris par Enquête. Très en colère, le 3e Tigre de Fass prévient les autorités que les riverains ne se laisseront pas faire, car il y va de leur survie : «On compatit à la souffrance de nos frères de Keur Massar, mais si l’État veut déverser toutes les eaux de Keur Massar ici (Ndlr : marigot de Mbao), on aura de sérieux problèmes».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here