jeudi, 26 mai, 2022
Sunugal multimédia

Human Rights Watch (HRW) alerte : maltraités aux Etats-Unis, puis expulsés, des demandeurs d’asile torturés au Cameroun 

par Sunugalnews.com

Une centaine de personnes sont concernées. Human Rights Watch (HRW) alerte sur le sort de ressortissants camerounais anglophones, des demandeurs d’asile outre-Atlantique, expulsés entre 2019 et 2021, qui ont été torturés au Cameroun et maltraités aux États-Unis.

Selon l’organisation de défense des droits humains, Human Rights Watch qui a publié un rapport détaillé, il y a quelques jours, près d’une centaine de demandeurs d’asile camerounais, expulsés des Etats-Unis entre 2019 et 2021, ont subi de graves violations de leurs droits. 

Jointe par RFI, Lauren Seibert, chercheuse chez HRW, a participé à cette enquête. « À leur retour ils ont fait l’objet de plusieurs violations des droits humains comme des arrestations, des détentions arbitraires, des disparitions forcées, des tortures, des viols… Et même d’abus contre leurs proches. 

La majorité sont originaires des régions du nord-ouest et du sud-ouest anglophone. Leur fuite initiale du pays s’est faite pour des motifs liés à la crise dans les régions anglophones du Cameroun, pour des raisons de persécution… », précise-t-elle avant d’ajouter que les ÉtatsUnis sont, eux aussi, accusés de violations des droits de l’homme. 

« On a des demandeurs d’asile qui nous ont raconté leurs expériences de violence commise y compris par les agents des services d’immigration, aux États-Unis. En renvoyant des Camerounais, confrontés à la persécution, à la torture et à d’autres préjudices graves, les États-Unis ont violé le droit international des réfugiés ».
Sud quotidien avec RFI 

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

L’info en continue 

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.