lundi, 26 septembre, 2022
Sunugal multimédia

Guerre en Ukraine : le président ukrainien demande l’adhésion immédiate à l’Union européenne 

par Sunugalnews.com

L’offensive russe en Ukraine lancée dans la nuit de mercredi à jeudi par Vladimir Poutine entre dans son cinquième jour ce lundi 28 février. La Russie hausse le ton contre les Occidentaux. 

11 h 20 : un conseil de défense à l’Elysée

Un conseil de Défense se tient actuellement à l’Elysée, sous la direction d’Emmanuel Macron. C’est le cinquième depuis le début de la guerre en Ukraine. Il s’agit selon BFM-TV d’évaluer l’impact des mesures prises samedi dernier. 

10 h 45 : Emmanuel Macron va appeler les alliés de la France

L’Élysée informe ce lundi matin qu’Emmanuel Macron va participer dans l’après-midi à une visioconférence avec les chefs d’Etats américain, canadien, allemand, italien, japonais, polonais et roumain, ainsi qu’avec des représentants de l’Europe et des pays de l’Otan. 

Le but est de « poursuivre l’étroite coordination entre alliés et partenaires européens » sur le dossier ukrainien. 

10 h 30 : plus de 100 civils décimés en Ukraine

L’ONU indique qu’au moins 100 civils ont été tués depuis l’invasion de la Russie en Ukraine. Précisément ce sont 102 civils dont 7 enfants et 304 blessés a minima qui ont succombé depuis le début de l’offensive.

La plupart de ces civils ont été tués par des armes explosives à large rayon d’action, notamment des tirs d’artillerie lourde, des lance-roquettes multiples et des frappes aériennes. Les chiffres réels sont, je le crains, considérablement plus élevés » s’est inquiétée Michelle Bachelet, la Haute Commissaire de l’ONU aux droits humains.

10 h 20 : Volodymyr Zelensky demande une adhésion « immédiate » à l’UE

Le Président de la république d’Ukraine, Volodymyr Zelensky, dit avoir demandé à l’Union européenne une adhésion immédiate de son pays, dans le cadre d’une procédure spéciale. « Notre objectif est d’être avec l’ensemble des Européens, et plus important, d’être à égalité avec eux. Je suis persuadé que c’est équitable. Je suis persuadé que nous le méritons », a-t-il déclaré lors d’un discours dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

10 h 00 : l’armée russe à 30 kilomètres de Kiev

L’armée russe serait à plus de 30 kilomètres au nord de Kiev, selon les dernières informations du ministère de la défense britannique.

« Le gros des forces terrestres de Poutine reste à plus de 30 km au nord de Kiev, leur progression ayant été ralentie par les forces ukrainiennes qui défendent l’aérodrome de Hostomel. (…) De violents combats se poursuivent autour de Tchernihiv et Kharkiv, mais les deux villes restent sous contrôle ukrainien. Les défaillances logistiques et la résistance acharnée des Ukrainiens continuent à entraver l’avancée russe. Malgré les tentatives continues de dissimuler les détails du conflit à la population russe, les forces armées russes ont pour la première fois été forcées de reconnaître qu’elles ont subi des pertes », affirme les autorités dans un point de situation sur les réseaux sociaux. 

9 h 45 : la délégation ukrainienne est arrivée au Bélarus 

La présidence ukrainienne a communiqué ce lundi matin, informant de l’arrivée de sa délégation au Bélarus en vue des négociations. « La question clé des pourparlers est un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes d’Ukraine », a indiqué la présidence sur ses réseaux sociaux. 

9 h 40 : la Russie souhaite trouver un accord avec l’Ukraine

« Chaque heure que le conflit se prolonge, ce sont des citoyens et soldats ukrainiens qui meurent. Nous nous sommes entendus pour arriver à un accord, mais il doit être dans l’intérêt des deux parties », a déclaré Vladimir Medinski, conseiller de Poutine, à la télévision russe. 

9 h 30 : en France, les cyberattaques « se sont renforcées »

La France dispose des « moyens de repousser les cyberattaques », en particulier pour « protéger la vie démocratique de la Nation », a déclaré lundi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Les cyberattaques à l’encontre de la France « se sont renforcées » ces derniers jours sur fond de renforcement des sanctions internationales contre la Russie après le lancement de son offensive en Ukraine mais « pour l’instant on peut dire que c’est une faible intensité » et elles ont été repoussées, a expliqué Gérald Darmanin sur France 2.

Nous avons les moyens de repousser ces cyberattaques

« Nous avons les moyens de repousser ces cyberattaques », a-t-il souligné, en précisant qu’au-delà de la protection de structures stratégiques (hôpitaux, préfectures, etc), « nous protégeons au maximum nos moyens informatiques » liés à la gestion des élections présidentielle et législative à venir, avec des « moyens extrêmement importants » mis en œuvre au niveau du ministère de l’Intérieur.

« Nous devons faire attention absolument à ce que nos systèmes informatiques qui organisent ces élections ne soient pas corrompus » et la Commission européenne (CE) « va déclencher à partir d’aujourd’hui (lundi, NDLR) » davantage de moyens à cet effet à destination de plusieurs Etats membres organisant des scrutins dans les prochaines semaines, dont la France, mais aussi la Hongrie et Malte par exemple. Des moyens sont également mis en place pour lutter contre les ingérences étrangères sur internet, a souligné le ministre de l’Intérieur

8 h 10 : la Russie a diminué son offensive en Ukraine

« Les occupants russes ont réduit le rythme de l’offensive, mais tentent toujours de développer des succès sur certains fronts de l’offensive contre l’Ukraine. Au cours de l’opération d’offensive aérienne, l’ennemi a continué à infliger des tirs sur les aérodromes militaires et civils, les points de commandement (forces) militaires, les installations de défense aérienne, les infrastructures critiques importantes, les établissements et les unités dans les zones de défense. En violation du droit international humanitaire, les occupants ont insidieusement lancé une frappe de missiles sur des bâtiments résidentiels dans les villes de Zhytomyr et de Tchernihiv », a déclaré l’État-major général des forces armées de l’Ukraine dans un communiqué ce lundi. 

7 h 30 : le Bélarus prêt pour les négociations entre l’Ukraine et la Russie

Dans une publication Twitter, le Ministère des affaires étrangères de la République du Belarus s’est dit prêt pour recevoir les négociations entre l’Ukraine et la Russie. « En Biélorussie, tout est prêt pour accueillir les négociations Russie-Ukraine. Dans l’attente de l’arrivée des délégations », a indiqué le ministère. 
NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.