Une gestion concertée des recettes issues de l’exploitation des gisements d’hydrocarbures. C’est ce que prône le président de la République, Macky Sall, qui a piloté, ce mardi, un Conseil présidentiel sur la question, à Diamniadio. Ceci, en droite ligne avec la tradition sénégalaise du «disso» (concertation en wolof) pour éviter la fameuse malédiction du pétrole. 
«Ce projet de loi est en gestation depuis trois ans. Il est passé deux fois en Conseil des ministres. J’ai dit, avant de l’adopter, il faut d’abord réunir le Cos-Petrogaz dans sa composition complète, pour enrichir davantage le texte avant de l’envoyer à l’Assemblée nationale. Tout cela concourt à une meilleure gouvernance de nos ressources», renseigne le chef de l’Etat. 
Macky Sall d’ajouter : «Cette instance qui nous réunit correspond bien à notre pratique traditionnelle du ‘’disso’’ (concertation).» 
Ce qui importe, selon le chef de l’Etat, «c’est de nous rassembler autour de nos ressources et faire en sorte que les retombées économiques et financières tirées de leurs exploitations profitent à notre pays, dans le respect également du droit de l’investisseur». 
«Nous avons la responsabilité commune d’aborder avec calme cette nouvelle ère»,  indique-t-il, lançant un appel au peuple sénégalais dans son entièreté.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here