Un important incendie a ravagé plusieurs entrepôts dimanche soir. Puis les flammes ont atteint une entreprise qui vend du gaz dans la zone industrielle de Kanifing, provoquant une énorme explosion. Il n’y a aucune victime mais les dégâts matériels sont très important.
La nuit vient à peine de tomber qu’une boule de feu enflamme le ciel dans la périphérie de Banjul. « Regarde le feu ! », crie une femme.
Un camion-citerne rempli de gaz vient d’exploser dans la cour d’une entreprise. En face se trouve un garage automobile. Une centaine de voitures ont brûlé. Le sol est jonché de verre. C’est Abderhamane Jallow qui reçoit les coups de téléphone des clients. « Pour le moment les clients sont compréhensifs, ils savent ce que nous traversons », dit-il.
Il est 13 heures et les pompiers sont encore en train d’intervenir dans une usine d’emballage d’eau minérale où travaille Jack Johnson. Il est venu inspecter les dégâts. « La perte s’élève à 700 000 ou 800 000 dalasis. Tout est brûlé. C’est dangereux d’entrer à l’intérieur le deuxième étage pourrait s’effondrer. »
À quelques mètres c’est un dépôt de peinture qui a pris feu. La curiosité a conduit le vélo de Baldé Mamadou Saliou jusque dans cette rue saturée de fumées toxiques. « C’est très grave, normalement la compagnie de gaz doit se trouver en dehors de la ville. C’est très dangereux, vous voyez ce qui s’est passé ici ? »
Le président Adama Barrow s’est rendu sur place et a demandé une révision des mesures de sécurité en vigueur dans le pays.   

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here