Les responsables de la coalition Yewwi askan wi (Yaw) de la commune de Guédiawaye (Golf sud) menacent de descendre dans les rues dès aujourd’hui. Ce, après le rejet de leurs listes pour les élections locales de janvier 2022.
Ainsi, ils ont décidé de faire face au  sous-préfet sur sa décision de ne pas leur permettre de reprendre et compléter leurs dossiers. « Nous appelons tous nos camarades, sur toute l’étendue du territoire national, à se préparer. L’alerte est donnée pour le 9 (aujourd’hui) », a indiqué la présidente des jeunes du Pastef, Aminata Collé Bocar dans les colonnes du Quotidien.

Craignant des affrontements avec les forces de l’ordre, la candidate de Yewwi Askan wi à Golf Sud, Khadija Mahécor Diouf invite les parents d’élèves à retenir leurs enfants dans les maisons. « Cette injustice ne passera pas. Si le préfet ne règle pas la situation, nous allons organiser une série de manifestations et nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale, sur ce qui se passe dans ce pays. Ça doit cesser. Le sous-préfet nous a refusé ce qu’il a accepté pour d’autres qui étaient dans la même situation que nous, c’est-à-dire en leur permettant de régulariser leurs dossiers ».
Et d’ajouter : « Nous sommes venus ici le 3 novembre dernier pour déposer notre dossier. Ils nous ont dit qu’ils étaient fatigués parce que, depuis 3 jours, ils étaient  en plein travail. Alors, ils nous donnent rendez-vous le lendemain pour complément de dossier. Grosse fût notre surprise lorsque nous sommes venu le 4 novembre. Nous avons constaté que les portes étaient déjà fermées. C’est alors que nous nous sommes présentés aujourd’hui (hier vendredi), le 5. Ils ont accepté tous les dossiers, sauf ceux de la commune de Golf Sud et de Sham Notaire. Pourquoi cela alors que Lat Diop vient juste de quitter après avoir déposé sa liste ? », fulmine la candidate de Yewwi askan wi, Khadija Mahécor Diouf.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here