Alors que Josep Maria Bartomeu a quitté ses fonctions, plusieurs hommes sont déjà dans les starting-blocks pour prendre sa relève dans les prochains mois.

La démission de Josep Maria Bartomeu a provoqué une vague de réactions énorme du côté de Barcelone. Globalement perçu comme une bonne nouvelle, le départ du désormais ancien président de l’écurie de Liga était attendu par de nombreux fans, qui, initialement du côté du dirigeant, lui ont peu à peu tourné le dos au fur et à mesure que le club s’empêtrait dans des scandales et des affaires extra-sportives. Le tout, avec une gestion sportive pour le moins calamiteuse et une relation avec le vestiaire de plus en plus tendue.

Et maintenant ? D’ici les élections, c’est un cabinet de gestion qui va gérer le club, avec comme principale tâche d’organiser le vote pour élire le futur président. Initialement prévues pour mars, elles pourraient donc avoir lieu à un autre moment, et le cabinet de gestion a 90 jours pour décider d’une date. La lutte pour le trône s’annonce aussi serrée qu’intéressante. Pour l’instant, deux grands noms se distinguent déjà : Joan Laporta et Victor Font. Le premier est déjà bien connu des Barcelonais et de la planète foot, puisqu’il avait présidé le club de 2003 à 2010, écrivant certaines des pages les plus glorieuses de l’histoire barcelonaise. Un personnage aussi sulfureux et controversé que charismatique, mais très ambitieux et prêt à mettre les moyens pour (re)mener l’institution blaugrana au sommet. Et nul doute que l’avocat catalan aurait des arguments de poids pour se faire élire par les socios, puisqu’il est notamment très proche de Pep Guardiola, dont il a déjà affirmé vouloir le retour…

Victor Font, la deuxième option

Le deuxième gros nom qui devrait être présent dans les bulletins en mars est Victor Font, un peu moins connu que Laporta, mais qui a multiplié les sorties médiatiques contre Josep Maria Bartomeu ces derniers temps. Il incarnerait le renouveau, tout en se basant sur du classique, à savoir remettre La Masia au centre du projet. Il aurait déjà un projet sportif bien au chaud, avec l’arrivée future de Xavi sur le banc de touche, même s’il a expliqué que si Koeman venait à obtenir de bons résultats, il ne serait pas sacrifié pour autant. Font pourrait aussi s’allier à un autre projet pour récupérer des voix et des forces.

Viennent ensuite d’autres noms, comme Jordi Farré, à l’origine de la motion de censure qui a, indirectement, mis Josep Maria Bartomeu dehors. Les récents évènements pourraient lui avoir donné du poids auprès des socios. Toni Freixa, ancien dirigeant lors du mandat du président déchu, est lui aussi dans la course et semble être le choix de la continuité. Enfin, Agustí Benedito, après deux échecs en 2010 et 2015, sera à nouveau présent mais n’a que très peu de possibilités d’être élu. Emili Rousaud, qui était un temps le favori de Josep Maria Bartomeu pour prendre sa relève, n’est pas encore officiellement candidat mais pourrait être un outsider crédible dans le cas où il vienne à se présenter.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here