La note d’analyse du commerce extérieur du Sénégal qui porte sur l’année 2020 (comparativement à l’année 2019) révèle un impact négatif de la crise sanitaire sur les économies. Les exportations du Sénégal, selon la note, sont ressorties en 2020 à 2 261,3 milliards de FCFA contre 2 446,7 milliards de FCFA en 2019, soit une baisse de 7,5%. Ce fléchissement est consécutif à celui des expéditions des principaux produits exportés, notamment les produits halieutiques (-16,0%), pétroliers (-25,2%), arachidiers (-21,2%) et l’acide phosphorique (-22,5%). Cependant, la hausse des ventes extérieures de l’or (+12,5%) a partiellement contrebalancé cette tendance baissière. Le marché de l’or s’est élargi avec l’avènement de l’Australie comme deuxième partenaire du Sénégal, après la Suisse.Les expéditions du Sénégal sont orientées, en 2020, vers les continents africain (42,9%), européen (25,8%) et asiatique (18,0%). Toutefois, les parts de marché de ces continents se sont effritées au profit du continent océanique, notamment l’Australie, qui en a capté 5,5% en 2020, après 0,1% en 2019.

 Les ventes du Sénégal vers l’Afrique ont chuté de 7,9% en 2020, en s’établissant à 970,8 milliards de FCFA contre 1053,9 milliards de FCFA l’année précédente. Cette évolution est consécutive au fléchissement des ventes des produits pétroliers (-26,2%), des matières premières minérales (-29,3%) et des produits finis destinés à l’industrie (-16,8%).
Les exportations vers l’Europe, arrêtées en 2020, à hauteur de 583,9 milliards de FCFA contre 704,4 milliards de FCFA l’année précédente, ont reculé de 17,1%. Cette chute est essentiellement due à la contraction des ventes des produits halieutiques (-31,8%), arachidiers (-70,8%), pétroliers (-33,7%) et de l’or non monétaire (-19,6%). Le recul de la vente de l’or, destiné, quasiment, à la Suisse ces dernières années, s’est réalisé au profit de l’Australie qui a pénétré le marché de l’or.
En 2020, les exportations vers l’Asie sont évaluées à 406,2 milliards de FCFA contre 482,4 milliards de FCFA l’année précédente, soit une baisse de 15,7%. Cette diminution est imputable au repli des ventes des produits arachidiers (-11,4%), destinés à la Chine, d’acide phosphorique (-22,5%), principalement dirigé vers l’Inde et des produis halieutiques (-11,8%). Ces deux pays ont reçu 79,7% des ventes du Sénégal vers l’Asie.
Les expéditions vers les pays de la CEDEAO ont reculé de 6,8% en 2020 pour s’établir à 863,0 milliards de FCFA contre 925,5 milliards de FCFA en 2019. Ce fléchissement a résulté de la baisse des ventes des produits pétroliers (-26,3%). Cependant, le rebond des expéditions des produits halieutiques (+19,6%) a atténué cette tendance baissière. Par ailleurs, les exportations vers cette Communauté économique régionale (CER) représentent 88,9% des expéditions vers le continent africain au cours de la période sous revue.
La structure des importations de biens du Sénégal durant ce quinquennat est dominée, contrairement aux exportations, par les produits manufacturés à hauteur de 67,0%. Ces produits manufacturés sont constitués, notamment des machines et appareils, du matériel de transport, des produits des industries chimiques et des produits pétroliers.
Les importations du Sénégal ont fléchi de 5,9% en 2020, pour s’établir à 4494,4 milliards de FCFA contre 4773,9 milliards de FCFA en 2019. Cette évolution est imputable au recul des achats extérieurs des principaux produits manufacturés, notamment les machines et appareils (-9,7%), les matériaux de transport et pièces détachées (-26,9%) et les produits pétroliers (-15,6%). Toutefois, la hausse notée sur les achats des produits laitiers et les fruits et légumes (+10,2%) a limité cette baisse.
Les principaux fournisseurs du Sénégal ont été les pays de l’Europe et de l’Asie. Ils sont suivis de ceux de l’Afrique et de l’Amérique. Cependant, les parts des pays d’Europe (53,5% en 2020, après 55,8% en 2019) et d’Asie (24,1% en 2020, après 25,0% en 2019) ont diminué au profit des pays d’Afrique (14,4% en 2020, après 12,7% en 2019) et d’Amérique (7,3% en 2020, après 5,9% en 2019).
Les importations du Sénégal en provenance des pays européens ont été arrêtées à 2405,4 milliards de FCFA en 2020 contre 2662,9 milliards de FCFA, soit une chute de 9,7%. Cette régression fait suite au repli des importations des métaux communs et ouvrages en ces métaux (-16,3%), des machines et appareils (-13,1%) et du matériel de transport et pièces détachées (-31,7%). Toutefois, l’accroissement des importations de produits céréaliers (+4,9%) a limité cette contraction des achats de biens originaires d’Europe.
Les importations du Sénégal en provenance d’Asie ont atteint 1 083,7 milliards de FCFA en 2020 contre 1195,1 milliards de FCFA l’année précédente, soit un repli de 9,3%. Ce recul est en liaison avec celui des achats des machines et appareils pour les équipements (-6,7%), du matériel de transport et pièces détachées (-41,8%) et des produits pétroliers (-37,8%). Cependant, la hausse des commande de produits céréaliers (+30,5%) a modéré le fléchissement des importations en provenance de ce continent.
Les importations provenant des pays d’Afrique sont ressorties à 647,7 milliards de FCFA en 2020 contre 608,5 milliards de FCFA l’année précédente, soit une hausse de 6,4%. Cette évolution a été portée principalement par celle des importations des métaux communs et ouvrages (+27,6%), des machines et appareils (+24,6%) et des produits alimentaires, notamment les fruits et légumes (+15,1%) et les huiles et graisses (+52,8%).
En 2020, les importations du Sénégal provenant de l’Amérique se sont relevées de 16,2% atteignant 328,8 milliards de FCFA contre 282,9 milliards de FCFA en 2019. Cette progression est en liaison avec la hausse des importations des sucres et produits sucrés (+300,1%), impulsée par les achats de denrées alimentaires pour le Plan de résilience économique et sociale (PRES) à la pandémie à COVID 19, des produits pétroliers (+79,2%) et des produits laitiers (+42,9%). Cependant, la baisse des achats des machines et appareils (-14,6%) a amoindri cet accroissement des biens venant du continent américain.
Les importations du Sénégal en provenance des pays membres de la CEDEAO se sont accrues de 11,5% pour s’établir à 422,1 milliards de FCFA en 2020 contre 378,6 milliards de FCFA en 2019. Cet accroissement est imputable au relèvement des importations des produits pétroliers (+2,4%), notamment le pétrole brut venant du Nigéria et des produits laitiers, fruits et légumes (+11,4%). Cette hausse des importations serait induite par l’application du Tarif Extérieur Commun en 2015.
Cet instrument facilite la circulation des biens dans l’espace communautaire avec la suppression des droits de douane pour les produits originaires de la Communauté.
La balance commerciale du Sénégal en 2020 s’est établie à -2 233,1 milliards de FCFA contre -2 327,3 milliards de FCFA l’année précédente. Cette amélioration du solde commercial est expliquée par une chute, en valeur absolue, des importations (279,5 milliards de FCFA) plus importante que celle des exportations (185,4 milliards de FCFA) en 2020.
Au titre des prix, les produits à l’exportation se sont renchéris de 1,5%, en 2020, comparés à l’année précédente. Cette évolution résulte du rebond des prix des « perles fines ou de culture, pierres gemmes ou similaires, métaux précieux et ouvrages en ces matières » qui ont contribué à (+3,7), des « animaux vivants et produits du règne animal » (+0,3) et des « produits du règne végétal » (+0,2).
S’agissant des prix des produits à l’importation, ils se sont repliés de 7,5% en 2020, par rapport à l’année précédente. Cette chute est portée essentiellement par celle des prix des « produits minéraux » qui y ont contribué à -6,9 points de pourcentage, des « matériels de transport » (-0,7) et des « métaux communs et ouvrages » (-0,4).

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here