REPUBLIQUE DU SENEGAL                                             

     Un Peuple – Un But – Une Foi

               ————     

   MINISTERE DE L’ECONOMIE,

    DU PLAN ET DE LA COOPÉRATION                                          

Evènement d’information, de partage des connaissances et de Mise en réseau

ACP – Union européenne

Afrique de l’Ouest et Afrique centrale
__________

Allocution de Monsieur Amadou Hott,

Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal

Dakar

06 novembre 2019

  • Excellence  Monsieur Mambury NJIE, Ministre de l’Economie et des Finances de la République de Gambie ;
  • Monsieur Viwanou GNASSOUNOU, Sous- Secrétaire  général du Groupe ACP ;
  • Excellence, Madame l’Ambassadeur, Irène MINGASSON, Cheffe de Délégation de l’Union européenne au Sénégal ;
  • Excellence Monsieur l’Ambassadeur, Dr Ousmane Sylla, Président du Sous-Comité investissement et secteur privé du Groupe des Etats ACP ;
  • Excellence Amadou Diop
  • Mmes et Messieurs les Ambassadeurs dont les Ambassadeurs représentant la CEDEAO et UEMOA à Bruxelles
  • Monsieur le Représentant de la Fédération des Organisations patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) ;
  • Mesdames, Messieurs les Directeur Généraux, Directeurs et chefs de services;
  • Mesdames, Messieurs les représentants du Secteur privé ;
  • Mesdames Messieurs les représentants des partenaires techniques et financiers ;
  • Mesdames, Messieurs, chers invités ;

Je voudrais, à l’entame de mes propos, transmettre les remerciements du Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL et de celui du Gouvernement, à toutes les éminentes personnalités présentes ici ce matin à l’occasion de cette importante rencontre dédiée au secteur privé.

Qu’il me soit également permis de remercier le Secrétariat du Groupe des Etats ACP ainsi que l’Union européenne pour avoir acceptés d’organiser au Sénégal cet évènement d’information, de partage des connaissances et de mise en réseau, avec les acteurs des secteurs privé et public des pays de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale.

Ce choix qui honore notre pays vient conforter toutes les actions et initiatives qui sont en train d’y être prises pour promouvoir un secteur privé fort afin de consolider notre dynamique de croissance.

En effet, le Président de la République, Son Excellence, Monsieur Macky SALL, est convaincu que, pour que la croissance soit durable et encore plus inclusive, il faut que le secteur privé soit au cœur de la mise en œuvre des politiques de développement économique et social.

C’est la raison pour laquelle, il a exprimé une volonté de promouvoir davantage ce secteur durant la deuxième phase de mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent.

Il est heureux de constater que cette volonté du Chef de l’Etat épouse parfaitement les orientations des Etats ACP et de l’Union Européenne qui partagent l’idée qu’un secteur privé compétitif et un climat des affaires favorable sont des conditions essentielles à l’établissement d’une croissance durable, inclusive et créatrice d’emplois pour assurer une réduction substantielle de la pauvreté.

Pour mémoire, l’approche globale proposée par le Cadre de coopération conjoint ACP-UE pour le soutien au développement du secteur privé dans les pays ACP consiste à favoriser le développement d’un secteur commercial plus concurrentiel et plus responsable, actif sur les marchés locaux, régionaux et internationaux. L’atteinte de cet objectif exige toutefois :

  • la promotion d’un cadre stratégique et réglementaire favorisant l’émergence d’un secteur privé local et concurrentiel qui tient compte du secteur informel ;
  • l’amélioration des possibilités d’exportation et d’accès aux marchés ainsi que l’intégration des États ACP dans l’économie mondiale ;
  • le renforcement des capacités productives et entrepreneuriales dans les secteurs qui peuvent contribuer à atteindre une croissance plus inclusive et durable.

Pour mémoire, l’approche globale proposée par le Cadre de coopération conjoint ACP-UE pour le soutien au développement du secteur privé dans les pays ACP consiste à favoriser le développement d’un secteur commercial plus concurrentiel et plus responsable, actif sur les marchés locaux, régionaux et internationaux.

Il est proposé d’y contribuer via :

  • la promotion d’un cadre stratégique et réglementaire qui favorise l’émergence d’un secteur privé local et concurrentiel et qui tient compte du secteur informel ;
  • l’amélioration des possibilités d’exportation et de l’accès aux marchés ainsi que l’intégration des États ACP dans l’économie mondiale ;
  • le renforcement des capacités productives et de l’entrepreneuriat dans les secteurs qui peuvent contribuer à atteindre une croissance plus inclusive et durable.

Mesdames et Messieurs

Le continent africain constitue de plus en plus un nouveau pôle de croissance pouvant offrir de belle opportunités de relais aux investisseurs et pays de l’Union Européenne.

Cela a été bien compris par l’Union Européenne qui a mis en place de nouveaux instruments de soutien et de promotion du secteur privé devant davantage profiter aux pays ACP. Chaque pays est appelé à tirer profit des opportunités offertes par ces instruments.

Le Sénégal, de par la vitalité de son économie illustrée par la réalisation d’une croissance soutenue, compte jouer sa partition.

Pour cela, le gouvernement du Sénégal œuvre à mettre en place les dispositifs adéquats pour l’implication accrue du secteur privée dans la dynamique d’émergence.

Ainsi, pour les cinq prochaines années, l’Etat entend renforcer le dispositif d’appui technique et financier au secteur privé national lui permettant d’accéder aux services financiers adaptés en vue de participer à la création de richesse et d’emplois.

Notre pays va également poursuivre les réformes visant l’amélioration du climat des affaires pour consolider les résultats fort appréciables obtenus.

Le dernier rapport Doing Business de la Banque Mondiale en constitue une illustration parfaite. Il souligne les efforts réalisés en matière d’amélioration de l’environnement des affaires au Sénégal, se traduisant par un bond de 18 places dans son classement en 2019 par rapport à celui de 2018.

Mesdames et Messieurs

Face aux nouveaux défis de l’ouverture des frontières portés par les accords de libre-échange dont le plus récent est la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), il demeure évident que le secteur privé doit améliorer sa performance, sa productivité et sa compétitivité pour faire face à une concurrence accrue.

Dans cette perspective, il est heureux de noter que l’UE a fait du soutien au secteur privé un pilier essentiel du 11e FED et y consacre des ressources importantes en vue du renforcement de l’accès aux marchés pour les petites et moyennes entreprises. Ces ressources devraient servir à soutenir la transformation structurelle de nos économies en perspective de l’entrée en vigueur de la ZLECAF.

Je voudrais ainsi saisir cette opportunité pour me féliciter de la qualité des relations de coopération entre les pays ACP et l’Union Européenne.

Je voudrais également remercier l’Union Européenne pour l’appui constat et multiforme apporté à nos pays en vue d’accompagner la mise en œuvre de nos politiques et programmes.

Mesdames, Messieurs,

L’organisation de ce business forum constitue assurément une très grande opportunité à saisir par le secteur privé en vue d’obtenir des informations précises, pertinentes et détaillées sur les principaux instruments de financements mis à leur disposition. C’est également une occasion pour partager nos expériences, diffuser les bonnes pratiques et favoriser le dialogue entre acteurs.

Au regard de la pertinence des thèmes proposés, de l’expertise des personnalités invitées et des possibilités de réseautage, je reste convaincu que ces objectifs seront largement atteints.

Pour terminer, je voudrais réitérer mes encouragements et remerciements à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de l’événement qui est déjà un succès vu le niveau de participation.

Mes remerciements s’adressent également à mon ami et frère Monsieur Mambury NJIE, Ministre de l’Economie et des Finances de la République de Gambie qui a honoré de sa présence la cérémonie d’ouverture traduisant l’excellence des relations entre nos deux pays et nos deux Chefs d’Etat, Son Excellence Monsieur Macky SALL et Son Excellence Adama BARROW.

Sur ce, je déclare ouvert le « Business Forum ACP-UE » de Dakar.

Je vous remercie de votre attention.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here