jeudi, 19 mai, 2022
Sunugal multimédia

Évasion, Agressions et Cambriolages : ‘’Thiallé’’, un des plus grands bandits du pays et sa bande risquent la reclusion criminelle à perpétuité.

par Sunugalnews.com

Poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion avec usage d’armes blanches et à feu avec moyen de locomotion, agression entre autres chefs d’accusation, Mamadou Mansour Diop dit Thiallé, Alex Mike Ode, Ibrahima Konaté, Mohamed Sané et Amath Ndiaye ont comparu, ce 4 janvier, devant la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar.
Il est reproché au gang d’avoir, au courant de 2017, procédé au cambriolage de 6 boutiques et des points de transfert d’argent. Il est également reproché au groupe d’avoir soustrait des ordinateurs portables, des portables avec moyens de locomotion.

La bande avait à sa tête, celui qui est considéré comme un des plus grands bandits du pays : Mamadou Mansour Diop, un évadé de la prison de Rebeuss qui est également poursuivi pour ce délit en plus de la tentative de meurtre sur des agents pénitentiaires.

Devant le président de la chambre criminelle, ce dernier revient sur sa vie de fugitif. « On m’a attrapé aux Parcelles Assainies en 2013 avec Amath Guèye pour agression. On m’a condamné à 9 ans de prison avant que je ne m’évade. J’ai fait 1 ans et 2 mois avant que les policiers ne m’arrêtent à nouveau, ils ont tiré des coups de feu sur moi, quand ils procédaient à mon arrestation », a relaté le chef de la bande âgé de 35 ans.

Interpellé sur la série de cambriolages ayant permis d’empocher des sommes d’argent avoisinant les 6 millions FCFA sur les axes Liberté 5, Castor, Avenue Bourguiba, Grand Mbao, ‘’Thiallé’’ se dédouane et s’en prend à la police.

« La police centrale me charge, c’est un règlement de comptes entre nous. Depuis que les policiers m’ont arrêté, ils ne m’ont jamais permis de sortir pour quoi que ce soit parce qu’ils croient que je vais m’échapper à la première occasion », a-t-il déclaré.

Insistant sur son différend avec les policiers, il dira : « Mon problème avec la police c’est que les agents veulent à chaque fois qu’ils me croisent me prendre tous mes biens, ce que je refuse. Ils veulent que je travaille avec eux pour que je leur serve d’indicateur ce que je décline également, c’est cela mon véritable problème avec la police centrale », a expliqué le mis en cause principal dans cette affaire.

Interpellé sur ses relations avec Alex Mike Ode, un nigerian d’origine qui vit au Sénégal, Mamadou Mansour Diop a soutenu avoir partagé avec lui la chambre 10 de la prison de Rebeuss en 2013.

« Ces personnes que vous avez traînées ici sont mes petits frères. Ils sont pas impliqués dans ces histoires et je ne les ferai pas entrer dans des problèmes d’agression et de vol. Mes actes, je les assume, mais je n’accepterais pas ce que je n’ai n’ai pas fait », a répondu ‘’Thiallé’’. 

Pour sa part, interrogé sur les forfaits commis, Alex Mike Ode expliquera n’être mêlé ni de près ni de loin à cette affaire d’agression.

« On m’avait jugé et on m’a condamné à 7 ans d’emprisonnement que j’ai déja purgés. Je n’ai rien à dire sur cette affaire puisque j’ai déjà payé ma faute », a soutenu le nigérian.

Ibrahima Konaté, un des supposés membres du gang à ‘’Thiallé’’ est lui aussi contraint d’expliquer sa relation avec ce dernier.

« On s’est connu chez Pape Moussa Diop alors que je m’y rendais pour fumer du chanvre indien. Je le dis aujourd’hui ici, en présence de ma mère qui n’a jamais su que je fumais du chanvre. Thiallé passait pour voir le grand frère et moi je frequentais le petit frère. Je n’ai rien à voir avec lui, je ne savais même pas qu’il s’appelait ainsi il m’avait dit à l’époque qu’il s’appelait Maodo Malick.

Sur la série de cambriolages adossée sur des agressions à main armée, le mis en cause se décharge. « Rien de tout ce qui est écrit dans le Pv n’est avéré. On m’a torturé à la police centrale pour me faire accepter les déclarations. Ce que les policiers m’ont fait subir même s’ils me demandaient d’accepter autre chose j’aurais avoué parce je souffrais atrocement. Je n’ai jamais volé », a expliqué au juge, Ibrahima Konaté.

Le jeune Amath Ndiaye âgé de 20 ans, a lui aussi cherché à se tirer d’affaire. « Mansour Diop, on partage le même quartier. Quand il s’est évadé, j’étais encore en prison », a-t-il dit en niant catégoriquement appartenir à la bande.

Mouhamed Sané qui complète le groupe livre sa part de vérité dans ce dossier : « La première fois que je suis venu ici, on m’a condamné à 6 mois ferme d’emprisonnement pour une bagarre, puis en 2016 pour agression suivie d’homicide involontaire, j’ai été condamné à 20 ans d’emprisonnement », a-t-il fait savoir au juge avant de revenir sur ses liens avec ‘’Thiallé’’.

« Je n’ai jamais accompagné Mamadou Mansour Diop pour des agressions et vols. C’est vers 4h du matin que les policiers sont venus me réveiller. Ils étaient en compagnie de Mansour Diop. Il n’y a rien qui ne me lie à lui », a expliqué le jeune Mamadou Sané.

Dans son réquisitoire, le parquet a relevé la culpabilité de Mamadou Mansour Diop, Alex Mike Ode et Ibrahima Konaté comme étant impliqués dans la série d’agressions et de vols dans différentes agences de transfert d’argent. Le maitre des poursuites a parlé de mode d’organisation pour retenir l’association de malfaiteurs.

« Cette entente leur a permis de visiter des agences de transfert d’argent et des boutiques. Les propriétaires ont dit reconnaître Mamadou Mansour Diop et Alex Mike Ode », a-t-il expliqué.

Sur la tentative de meurtre contre Mamadou Mansour Diop lors de son évasion à la prison de Rebeuss, le procureur a confié ne pas croire une seule fois à l’intention nourrie par ce dernier, lequel relève-t-il, voulait juste se frayer un chemin pour recouvrer sa liberté.

« C’est pourquoi je demande à ce que Mamadou Mansour soit acquitté des faits de tentative de meurtre mais aussi que Mouhamed Sané et Amath Ndiaye soit acquittés de tous les faits qui leur sont reprochés », a déclaré le ministère public.

Cependant, le procureur général a invité la cour à retenir Mamadou Mansour Diop, Ibrahima Konaté et Alex Mike Ode pour association de malfaiteurs, vols avec usage d’armes avec moyens de locomotion et les autres chefs d’accusation qui pèsent sur eux. Il a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre ces derniers.

La defense de Alex Mike Ode a plaidé la relaxe pour son client à défaut de son acquittement en se basant sur les déclarations de ce dernier lesquelles nient toute implication et rejetent les charges depuis le début de l’enquête.

Les conseils de Mouhamed Sané et Amath Ndiaye ont appuyé l’acquittement demandé par le procureur.
L’avocat de Ibrahima Konaté a, pour sa part, mis en exergue les violences infligées à son client pour lui faire accepter des déclarations qu’il n’a pas tenues.

« Mon client vous a dit à la barre qu’il n’a jamais volé de sa vie mais mieux, il a été violenté à la police pour lui faire porter le chapeau », a expliqué Me Malick Mbengue qui remet en cause le procès verbal des enquêteurs en relevant certaines incohérences. Il a plaidé l’acquittement en faveur de son client.
Le conseil du principal mis en cause à savoir Mamadou Mansour Diop alias ‘’Thiallé’’, s’est dit déçu du réquisitoire du procureur à l’encontre de son client, car relève-t-il, la réclusion criminelle à perpétuité retenue contre ce dernier était comparable à la mort.
« Rien ne vaut la récupération. Quelque soit votre opinion, M. le président, acceptez-lui le fait qu’il ait engagé sa responsabilité, il l’a dit ici qu’il assume ses actes donc faites lui une application extrêmement bienveillante de la loi », a déclaré l’avocat de ‘’Thiallé’’.

L’affaire est mise en délibéré au 18 janvier prochain…

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

L’info en continue 

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.