Une importante audition est prévue ce mercredi 20 novembre à la Chambre américaine des représentants. Gordon Sondland était directement en contact avec le président américain au sujet de l’Ukraine.

Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

L’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne est un personnage clé dans l’affaire qui a conduit les démocrates à entamer la procédure de destitution contre Donald Trump. Le nom de Gordon Sondland est constamment évoqué depuis le début des auditions publiques.

Ce riche homme d’affaires a obtenu son poste d’ambassadeur après avoir financé à hauteur d’un million de dollars la cérémonie d’investiture du président. C’est le premier témoin auditionné qui était en lien direct avec le président cet été, au moment où l’aide militaire destinée à l’Ukraine a été suspendue.

► À lire aussi : Un appel jugé « inapproprié » par deux témoins clés

Jusqu’à présent, tous les témoins appelés à comparaître dans la procédure de destitution du président républicain, assurent qu’il a exercé des pressions sur Kiev pour obtenir l’ouverture d’une enquête sur Joe Biden. Même ceux convoqués par le camp républicain, comme Tony Morrisson, qui était entendu mardi.

« Qu’est ce que Gordon Sondland vous a dit sur ce qu’il a demandé au conseiller du président ukrainien ? », a-t-on demandé à M. Morisson. Réponse : « Que les Ukrainiens devaient obtenir une déclaration du procureur général de l’Ukraine sur l’ouverture d’une enquête pour obtenir l’aide militaire. »

Lors de sa première audition à huis clos, Gordon Sondland a plusieurs fois déclaré ne pas se souvenir de réunions au sujet de l’Ukraine. Il n’a pas mentionné en avoir discuté avec le président. Mais cette fois, la pression sera énorme sur l’ambassadeur des États-Unis auprès de l’UE.

Les démocrates veulent absolument l’entendre dire publiquement que le président Trump a clairement conditionné, auprès de son homologue Volodymyr Zelenskiy, le déblocage de l’aide militaire destinée à Kiev à l’ouverture d’une enquête sur le fils de son opposant politique Joe Biden, qui faisait des affaires en Ukraine.

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here