C’est le quotidien Libération qui vend la mèche. Le maire de Malika est mal barré à quelques semaines des élections locales.

Candidat à sa propre succession, Momar Talla Gadiaga, éclaboussé par une escroquerie foncière, est assigné, ce mardi, devant le tribunal correctionnel de Pikine-Guédiawaye.

Les parties civiles, au nombre de 60, réclament chacune 50 millions de Fcfa. Elles accusent le maire et Birane Sylla d’avoir vendu des parcelles d’un lotissement sur la VDN3, à Malika/Mer.

La Section de Recherches, en charge l’enquête, a débusqué l’existence de nombreuses parcelles à usage d’habitation cédées à des tierces personnes.

En clair, le maire a signé beaucoup d’actes de cession en sus des attestations de déclaration de propriétés.

À rappeler que dans cette affaire, le maire a été brièvement placé en gardé en vue avant son inculpation sous le régime du contrôle judiciaire.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here