Le Syndicat national des travailleurs des postes et des télécommunications a tenu un sit-in ce matin, à la direction Générale de ladite structure. Ces derniers dénoncent la « gestion gabégique de la boite et la précarisation de leurs emplois ».
Rouge de colère et munis de pancartes, ces travailleurs ont engagé des actions en disant « Non aux réformes impopulaires, à la mal gouvernance et la mauvaise gestion » qui selon eux affecte leur boîte.
En assemblée générale, Ibrahima Sarr, secrétaire général du syndicat national des travailleurs des postes et des télécommunications, section  poste, estime que les travailleurs de la Poste sont au bord du gouffre. Qualifiant cette rencontre de signe annonciateur, il affirme que les travailleurs ne se laisseront pas faire car, dit-il,  » cette mal gouvernance folklorique qui sous toutes ses déclinaisons montre à suffisance que la Poste est à l’agonie… « .
Ces travailleurs ont entre autres dénoncé le « recrutement abusif et le cumul de fonctions » au sein de la boîte. Ils indexent l’Etat comme principal responsable de tout ce qui sévit dans l’entreprise. Ainsi, ils ont lancé un appel au président de la République afin qu’il prête une oreille attentive à leurs préoccupations.  » Personne ne peut nous décrire la situation mieux que les travailleurs que nous sommes. Je dis au président de la République que le principal problème de la Poste n’est pas un problème d’orientation stratégique mais c’est plutôt un problème de gestion, d’investissement fallacieux, hasardeux qui engloutit les ressources « , s’est insurgé Ibrahima Sarr.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here