samedi, 26 novembre, 2022
Sunugal multimédia

Embargo contre le Mali : La CEDEAO accusée de privilégier les intérêts français dans le pays

par Sunugalnews.com

Plusieurs Organisations citoyennes africaines se sont rassemblées hier, à la Place de la nation à Dakar, pour manifester leur solidarité au peuple malien mis sous embargo par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Dénonçant une décision inique et illégale, elles ont accusé les Chefs d’Etat de l’espace sous régional de privilégier les intérêts de la France au détriment du peuple malien.

Commune de Nabadji Civol : Abdoulaye Sally Sall réélu, sa victoire décriée 
Abdoulaye Sally Sall, maire réélu de la commune de Nabadji, malgré sa victoire proclamée parla commission départementale de Matam, ne sera pas félicité par son adversaire Thierno Amadou Sy, tête de liste de Defar Sunu Gokh. Sa victoire serait entachée de fraude et de magouille. 

Abdoulaye Sally Sall, candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar, a gagné la commune de Nabadji Civol, mais il n’a pas gagné le respect et la considération de Thierno Amadou Sy, candidat de la liste Dafar Sunu Gokh. 

Selon les résultats provisoires proclamés par la commission départementale de Matam, la coalition Benno Bok Yaakaar remporte la plus grande commune du département en termes de démographie avec un score de 42,95%, largement devant les autres candidats. Mais, au moment où la plupart des maires fraîchement élus ou réélus essuyent des félicitations de la part de leurs adversaires, Abdoulaye Sally, lui, n’a cristallisé qu’un sentiment de dédain. 

“Nous acceptons les résultats et la victoire deAbdoulaye Sally Sall, mais, je nele félicite pas, parce qu’il n’a pas été un gentleman avec nous. Je ne le félicite pas, parce que sa victoire est teintée de fraude. Il a confisqué ma carte d’électeur et de mes militants. Il a voulu m’humilier, alors vraiment, cette personne ne mérite pas mes félicitations”, peste le jeune candidat malheureux. En effet, la liste Defar Sunu Gokh arrive en 3e position sur les 9 candidats qui briguaient la mairie de Nabadji Civol. 

Un résultat que le journaliste candidat juge bien satisfaisant, malgré les pratiques peu orthodoxes auxquelles le maire sortant se seraient adonnées, au moment de la distribution des cartes d’électeurs. 

“Nous sommes satisfaits des résultats que nous avons obtenus dans la commune. Puisque nous avons au total 2082 voix. Nous rendons grâce à ALLAH qui nous a permis d’avoir pris part à ces joutes électorales. Mais le résultat qui satisfait le plus est le résultat de Nabadji, le siège de la commune que nous avons repris en main. Nous l’avons repris en main au dépens du maire sortant avec 1023 voix. Le maire Abdoulaye Sally Sall, avec plus de 8 lieutenants, n’ont réussi qu’à obtenir que près de 600 voix”, se félicite l’ancien journaliste de la Rts qui avait ambitionné de faire du village de Nabadji, une chasse gardée. 

La commune de Nabadji reste ainsi dans l’escarcelle du Benno. Abdoulaye Sally Sall, secondé par Abdoulaye Sy, directeur de l’administration générale et de l’équipement du ministre de la Justice, natif de Tiguéré, malgré des statistiques en chute libre, détient le pouvoir. Cependant, il sera déclaré persona non grata, s’il reconduit les mêmes pratiques que durant ses 7 dernières années de mandat, avertit le leader du mouvement Ha Yesso. 

“Puisque, Nabadji Civol, siège de la commune, est entre nos mains, nous allons l’obliger à travailler. Nous l’obligerons à être moins fainéant. Grâce à nos 5conseillers, nous serons une force de propositions. Il va respecter, par force, le village de Nabadji, on l’obligera à respecter l’institution communale. Parce que, la mairie de Nabadji n’a même pas de drapeau de notre pays, c’est déplorable. Il va travailler, sinon nous allons le déclarer persona non grata à Nabadji. Il sait bien que nous ne sommes pas dans les discours”, menace-t-il. 
Enquête 

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire