jeudi, 19 mai, 2022
Sunugal multimédia

Éducation : Les acteurs en conclave pour aborder les problèmes de l’accès à l’eau et à l’assainissement en milieu scolaire.

par Sunugalnews.com

La gestion qualitative des structures éducatives passe par le relèvement de nombreux défis dont un environnement sain et propice à la réussite scolaire. Le programme d’Accès à l’Eau et à l’Assainissement en milieu scolaire (PAEMS) contribue à la résolution de certains problèmes environnementaux et éducatifs. Ce programme qui a été mis en œuvre depuis 2012 par une synergie d’acteurs et de manière inclusive, est capitalisé pour un déploiement dans les autres régions du Sénégal et des pays d’intervention. 

Le guide des bonnes pratiques élaborés à cet effet entre dans le cadre de son application adapté à tout contexte. Les vingt fiches techniques conçues à cet effet tiennent à mettre en valeur les bonnes pratiques en matière d’accompagnement des politiques publiques et de cohérence dans la démarche. À cet effet, un atelier national de plaidoyer en faveur de l’accès à l’eau, l’assainissement et de l’amélioration des conditions de l’hygiène dans les écoles, a été tenu ce 11 janvier 2022 à la salle de conférence du Ministère de l’Éducation Nationale.  

Selon la Secrétaire Générale du MEN, Mme Ndèye Khady Diop Mbodj, « nous étions venus représenter le Ministre à cette rencontre nationale pour un plaidoyer pour l’accès à l’eau, à l’hygiène en milieu scolaire. Il s’agit d’une intervention qui s’est déroulée dans la région de St-Louis et de Matam. 

Ce projet concerne la zone nord au niveau des deux académies que je viens de citer et qui avait pour objectif l’amélioration de l’environnement scolaire à travers des interventions qui porte sur l’accès à l’eau, la création de points d’eau, sur l’accès à l’hygiène à travers la construction de blocs d’hygiène. C’est aussi un programme qui a aidé nos écoles à avoir la construction de mur de clôture », fera-t-elle savoir. Le document en question est un outil de plaidoyer réalisé par les acteurs de St-Louis et Matam à travers le programme PAEMS sous le contrôle des directions et services du MEN. Il est mis à la disposition des acteurs institutionnels et partenaires au développement participant à la mise à disposition de l’eau, de l’amélioration des pratiques d’hygiène et l’assainissement dans les écoles. Pour l’eau potable, près de 570 millions d’enfants ne bénéficient d’aucun service élémentaire d’approvisionnement en eau et boisson dans leurs établissements. Une école primaire sur quatre et un établissement secondaire sur six ne disposaient d’aucun service d’approvisionnement en eau potable. Pour l’hygiène, plus de 900 millions d’enfants dans le monde ne disposent pas de service élémentaire d’hygiène dans leurs établissements scolaires. Plus d’une école primaire sur trois et un quart des établissements secondaires ne disposaient d’aucun service d’hygiène. Pour l’assainissement plus de 620 millions d’enfants à travers le monde ne bénéficiaient d’aucun service d’assainissement dans les établissements scolaires. « Notre attention a été portée sur les régions de Matam et Saint-Louis. Un diagnostic a été réalisé. Cela nous a montré que plus d’une école sur deux n’avait accès ni à l’eau ni à l’assainissement. 

L’ONG « le Partenariat » avait sollicité des partenaires, notamment l’Agence Française de Développement, mais également les agences de l’eau en France, dans le cadre du dispositif de la loi Audin Santini, pour essayer de résorber les déficits et de permettre de voir un maximum d’écoles qui pouvaient bénéficier de l’accès à l’eau, ou l’accès à des toilettes mais aussi d’être sécurisé. Pour cette intervention, il ne suffisait pas d’apporter l’eau au niveau de l’école, il fallait avoir une approche globale, une approche intersectorielle qui mobilisait l’ensemble des acteurs sous régionaux si on voulait avoir des résultats tangibles », dira Nicolas Dupuy, le directeur exécutif de la dite Ong. 

Sur cette base là, les partenaires au développement ont été mobilisés pour animer des cadres de concertation régionaux afin d’élaborer des outils de pilotage de la politique sectorielle en lien notamment avec  les politiques d’accès à l’eau et à l’assainissement sur ces territoires.

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

L’info en continue 

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.