Le Sénégal a intégré la Plateforme internationale sur la finance durable (PIFD) selon l’Aps. Cette initiative est destinée à stimuler les investissements et réorienter les flux de capitaux vers les objectifs climatiques à l’échelle requise pour la transition économique la plus importante de cette époque.

 Le Sénégal y rejoint ainsi l’Union européenne, les autorités compétentes d’Argentine, du Canada, du Chili, de Chine, d’Inde, d’Indonésie, du Kenya, du Maroc, de la Nouvelle-Zélande, de la Norvège, de Singapour et de la Suisse, rapporte un communiqué du ministère sénégalais des Finances et du Budget.

La Plateforme internationale sur la finance durable (PIFD ou IPSF en anglais) a été créée en octobre 2019 dans le cadre des efforts internationaux visant à respecter les engagements de l’accord de Paris sur le climat, peut-on y lire. Ainsi, pour atteindre les objectifs de Paris, des milliards d’investissements dans des infrastructures durables seront nécessaires au cours des prochaines décennies, fait-on savoir de la même source.

Le communiqué souligne que la PIFD est essentielle pour ’’stimuler les investissements et réorienter les flux de capitaux vers nos objectifs climatiques à l’échelle requise pour la transition économique la plus importante de notre époque’’.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here