Lors de son séjour au Sénégal, la directrice générale de ONUSIDA, Winnie Byanyiman a tenu à visiter quelques activités communautaires. C’est dans ce cadre que le centre de prise en charge intégrée des addictions de Dakar (Cepiad), inauguré depuis 2014, a été choisi. De ce fait, les associations d’ usagers de drogue ont, ce mercredi 03 novembre, ouvert leurs portes à la directrice pour un partage autour de certaines activités qui entrent dans le cadre de la lutte contre le SIDA et contre les drogues, par le biais du Cnls. Après avoir  fait le tour des stands d’exposition des associations de consommateurs de drogues injectables (Cdi), la directrice de ONUSIDA a renouvelé son soutien et sa solidarité à l’endroit de ces hommes et femmes qui ont besoin de suivi psychologique, pour leur réinsertion sociale. A la suite de quelques échanges avec les Cdi, elle a félicité le Dr Thiam d’avoir mobilisé la communauté internationale pour accompagner ces personnes qui en ont besoin et de sauver des vies. Par conséquent, et elle s’est engagée à accompagner le gouvernement sénégalais  à améliorer les vies déjà sauvées.    « La cible usager de drogue est une cible prioritaire de notre programme », avance Dr Safiétou Thiam, qui rappelle que « les personnes qui s’injectent la drogue et se partagent la même seringue augmentent le risque de transmission du SIDA ». Donc, dans ce centre, les usagers de la drogue ont droit à un produit de substituions à l’héroïne: la méthadone. Et selon Dr Thiam, la consommation de la méthadone par voie orale est beaucoup moins toxique que la drogue et réduit les risques d’attraper le VIH ou les hépatites. Toujours dans l’accompagnement des patients, des activités telles que le jardinage, la peinture, le sport entre autres, sont inscrites dans l’agenda de ces patients, pour les occuper.µ

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here