Sunugalnews : Les chauffeurs du Ministère de l’intérieur ont tenu une assemblée générale suivie d’une conférence de presse ce dimanche au centre CEDAF des parcelles Assainies, dans le but de renouveler leur bureau et de parler de fond en comble de leurs conditions de travail plus ou moins défavorables.
C’est ainsi que placé sous le cadre d’un programme de 48 H, le regroupement des chauffeurs du ministère de l’intérieur a permis aux membres de bénéficier, ce samedi, d’un séminaire axé sur la déontologie et le comportement du chauffeur de cette dite structure, afin d’éviter les accidents de la circulation.  » Nous nous sommes réunis ces deux derniers jours hier et aujourd’hui. Hier, nous avions une formation qui portait sur la déontologie et le comportement du chauffeur. Et comment faire pour réduire les accidents de la route », a lancé le secrétaire du regroupement des chauffeurs du ministère de l’intérieur.

À lui d’ajouter qu’ils ont décidé de faire leur assemblée générale ce dimanche, pour renouveler le bureau, parler du bilan du bureau sortant et surtout mettre en relief leurs doléances devant la presse.  » Aujourd’hui, nous faisons notre assemblée générale pour réélire un nouveau bureau et faire le bilan du bureau sortant. Nous voudrions aussi faire passer à travers la presse, nos doléances que nous mettons en exergue devant toutes les autorités qui le connaissent d’ailleurs. Nous avons remarqué tous ensemble que les chauffeurs subissent une injustice dans l’administration sénégalaise. Et particulièrement, ceux du ministère de l’intérieur qui travaillent nuit et jour sans être bien récompensés.Ceux qui surtout dans le commandement territorial qui est un secteur particulier. Étant donné que les chauffeurs sont obligés d’accompagner leur patrons partout où ils vont et à n’importe quelle heure. Et pourtant, malgré tout cela, ils reçoivent les mêmes heures supplémentaires que ceux qui sont dans les bureaux au niveau du ministère et qui descendent à 17H », a laissé entendre Djibril Diouf.

Par ailleurs, le porte-parole du regroupement des chauffeurs du ministère de l’intérieur, déplore largement le fait que les chauffeurs ne sont pas pris en charge lors des séminaires. Et pourtant, ce sont eux qui permettent aux sous-préfets, préfets et gouverneurs de mener à bien leur mission.

Écrit par Saliou Samb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here