jeudi, 6 octobre, 2022
Sunugal multimédia

Détournements de deniers publics : Le Club Sénégal Émergent se désole et exige un traitement judiciaire rigoureux.

par Sunugalnews.com

Dans une déclaration rendue publique et signée par son coordinateur Youssou Diallo, le Club Sénégal Émergent  regrette de la série de détournements notée ces derniers jours dans certaines institutions du pays. 

Pour les membres, ce phénomène mérite de profondes réflexions qui impliquent la société entière pour trouver des solutions urgentes et pérennes. « Le Club Sénégal Émergent se désole d’une actualité récente relative à l’éclatement d’une série de détournements de deniers publics et de cas de mal-gouvernance allégués à la Lonase, à la Poste, au Trésor et des trafics de passeports diplomatiques et visas.

Le CSE exige un traitement judiciaire rigoureux et diligent de ces dossiers afin que, le cas échéant, des sanctions exemplaires soient prises sans complicité ni complaisance. Pour les membres du Club, ces phénomènes méritent réflexion car ils questionnent aussi l’ensemble de la société sénégalaise, notamment ses rapports avec le bien commun, avec la facilité, le laxisme et la banalisation collective des passe-droits. Des réflexions et des pistes de solutions doivent être entamées et recherchées dans leurs aspects sociologiques, psychologiques et même ontologiques.

Pour une plus grande efficacité et une efficience dans la lutte contre la corruption et les détournements de deniers publics, le CSE réitère sa proposition concernant la fusion de certains corps de contrôle de l’État (Cour des comptes, IGE) et pour l’avènement de Chambres régionales de la Cour des comptes », lit-on dans le communiqué.

Par ailleurs, Youssou Diallo et ses camarades adressent leurs félicitations au président Macky Sall pour les grands efforts consentis durant l’année 2020 pour la bonne marche du pays, avec la mise en service du train express régional et le lancement des travaux du BRT, la tenue des concertations sur l’exploitation prochaine du pétrole et du gaz, le dialogue politique, entre autres. 

« L’inauguration du Train Express Régional (TER), le 27 décembre 2021, est « une aube nouvelle qui se lève », pour reprendre les mots du Président de la République. En effet, ce projet porté par une vision qui met le Sénégal sur la rampe d’une nation émergente, ouvre un immense boulevard dans le processus de résolution de la mobilité urbaine et interurbaine.  La réalisation en cours du BRT atteste d’une vision prospective entrant dans le cadre de la mise en place d’infrastructures de transport structurantes, de qualité et adaptées à nos besoins fondamentaux. La mise en rail du TER, grâce à des financements réalistes de la BID, de la BAD, de la France mais aussi de la participation substantielle du budget national (plus de 238 milliards de FCFA, soit le tiers de l’investissement total), est le fruit d’une vision qui projette le Sénégal comme leader en Afrique subsaharienne en matière de transport de masse moderne et de dernière génération. Elle ouvre de nombreuses opportunités économiques, induit de grandes transformations sociales et irradie des plus-values dans beaucoup de secteurs d’activités créateurs d’emplois, en plus de ceux générés par le TER lui-même.

La réalisation du TER est le résultat d’une vision claire adossée au courage et à la détermination du Président de la République, mais également à l’engagement patriotique de Sénégalaises et de Sénégalais qui y ont contribué, en particulier des jeunes qui ont révélé leur potentiel et leur talent.

Par leur expertise et par leurs efforts, ils ont transformé un rêve en réalité. Le Club Sénégal Émergent félicite le Président Macky Sall, lui exprime toute sa fierté et l’encourage dans la poursuite de ses projets et programmes qui participent à installer le pays dans le concert des grandes nations », rapporte le document signé par le président du Club Sénégal Émergent Youssou Diallo… 

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire