L’année 2020 a été très difficile au Sénégal pour les finances publiques. La gestion budgétaire s’est caractérisée par un grand fossé de plus de 1006 milliards de francs Cfa causé par une grosse hausse des dépenses alors que les ressources mobilisées sont en baisse.

Les ressources mobilisées durant l’année ont été évaluées à 2690,1 milliards. Soit une baisse de 3,5% par rapport à fin 2019. La cause est à rechercher aussi bien aux niveau des recettes budgétaires que dans les recettes fiscales. Elles ont affiché des baisses respectives de 7,0% et 14,1% pour s’établir à 2240,6 milliards et 132,5 milliards.

Les dépenses budgétaires, quant à elles, ont évaluées à 3693,3 milliards à fin décembre 2020, contre 3318 milliards, un an auparavant. Elles ont grimpé de 378,3 milliards de francs Cfa. Soit de plus de 11,4%.

Les autres dépenses de fonctionnement  et la masse salariale ont enregistré des hausses respectives de 19,2% et 10,6% pour atteindre 1283,3 milliards et 823,2 milliards. Les intérêts sur la dette aussi se sont inscris en hausse de 6,4%, pour s’établir à 288,7 milliards.

Ainsi, le déficit budgétaire est estimé à 1006,2 milliards à fin décembre 2020. Cet indicateur était à 528,9 milliards un an auparavant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here