lundi, 5 décembre, 2022
Sunugal multimédia

«Danger de Tiktok» : ce que l’État du Sénégal peut faire

par Sunugalnews.com

Le Président Macky Sall ne cesse de dénoncer les abus sur les réseaux sociaux. Il ne rate jamais une occasion d’appeler à une régulation plus stricte. En vue d’atteindre cet objectif, le Sénégal pourrait-il bannir Tiktok ?

Dans son édition de ce mardi, L’Observateur a posé la question à des spécialistes du Web. Ils sont unanimes : impossible d’interdire l’application chinoise lancée en 2016. Pape Ismaïla Dieng d’Africtivistes, Basile Niane, fondateur de la plateforme Socialnetlink, et Emmanuel Diokh, juriste et spécialiste en droit des TIC ont embouché la même trompette. Certes, reconnaissent-ils, il y a des risques de manipulation des données personnelles de usagers, mais, à leur avis, le Sénégal n’a aucun moyen de bannir le réseau social ni de le contraindre.

Face aux dérives sur Tiktok, sur les réseaux sociaux en général, ces derniers suggèrent à l’État d’explorer d’autres pistes. «Il faut que l’on essaie de sensibiliser davantage les utilisateurs», propose Basile Niane. «En cas de contenu manifestement illicite portant atteinte à la vie privée, il est possible d’obtenir un géoblocage de contenus ou de plateformes en référé devant un juge. Il s’agit d’une mesure d’urgence», indique Emmanuel Diokh.

Le juriste estime qu’«une démarche communautaire reste la clé de voûte pour arriver à faire respecter les textes communautaires». «Mais avant, précise le spécialiste en droit des TIC, il faut, par exemple, l’entrée en vigueur de la convention de Malabo (Convention de l’Union africaine sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel).»

Sunugalnews avec Igfm

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.