Après le renvoi de la première audience retenue le 06 aout dernier en raison des nouvelles auditions de témoins, le procès des bourreaux de Fatou Ndoye se tient aujourd’hui en correctionnel. Cette jeune dame avait été accusée de vol par des tenanciers d’une boutique à Sacré Cœur avant d’être malmenée et humiliée, alors qu’elle souffrait de troubles mentaux. La police avait arrêté les auteurs de la violence sur cette jeune cadre de l’administration. Jamra, l’Association des Juristes Sénégalaises, Amnesty international, le Collectif Dafadoy, contre la violence faite aux femmes appellent à la mobilisation au tribunal pour soutenir la famille Ndoye. A rappeler que les prévenus sont poursuivis pour collecte et diffusion de données à caractère personnel, attentat à la pudeur et atteinte à la dignité humaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here