L’avocat, Me Elhadji Diouf a jugé drôle la crise politique constatée au Mali, où une junte militaire à pris le pouvoir poussant le chef d’État, Ibrahima Boubacar Keita à la démission. Il à également qualifié de fumisterie l’attitude de la communauté des États de l’Afrique de l’ouest qui, selon lui à laisser des putschistes confisqué un pouvoir et abrégé le mandat d’un président légalement élu.

« Il faut combattre les putschistes pour montrer que les pays de la CEDEAO sont comme l’Union européenne. Personne ne doit s’aventurer à prendre le pouvoir par les armes. C’est de la fumisterie. En Gambie la CEDEAO était intervenue à travers une opération conduite par l’armée senagalaise pour obliger Yaya Diama à partir et installer Adama Barro. « , a déclaré Le Elhadji Diouf dans l’émission Grand Jury de la RFM.

Le président du parti du travail et du peuple a par ailleurs jugé erronée et pas du tout conséquente, la position du chef de l’État Macky Sall dans cette crise qui a frappé notre voisin, le Mali.

« Macky a commis une erreur en tentant de trouver une porte de sortie pour ces putschistes en plaidant pour un allègement de certaines mesures prises par la CEDEAO. Il s’est lui même renfermé dans un piège. Ce qui est arrivé à IBK peut arriver à Macky Sall », a déclaré l’ancien député.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here