Devant la commission d’enquête sur la gestion de la pandémie à l’Assemblée nationale, le professeur Didier Raoult a dénoncé l’organisation « désuète » et les conflits d’intérêts qui selon lui ont affaibli la riposte face au SARS-CoV-2.

L’homme de 68 ans développé, justifié, critiqué, dans une ambiance studieuse et non inflammable. Mais une question sur l’hydroxychloroquine va accélérer les choses. «Pourquoi n’avez-vous pas fait des essais cliniques dignes de ce nom dès le départ qui auraient pu définitivement répondre si oui ou non l’hydroxychloroquine a un effet ?» a interrogé le député Philippe Berta (lui-même médecin). La réponse Pr Raoult est immédiate «Je suis désolé que vous n’aimiez pas mon essai, moi je l’aime beaucoup», a-t-il lâché, assumant de nouveau son choix de n’avoir pas mis en place un protocole classique d’essai clinique randomisé.

Durant son face à face à avec les députés, Didier Raoult n’a pas épargné les chercheurs qui ont mené les études Recovery et Discovery, concluant que l’hydroxychloroquine serait inefficace contre le Covid-19. « Ce sont des ignares. Dans Recovery, ils ont administré quatre fois la dose que l’on donne à nos malades. Personne n’utilise une telle quantité. En France, l’essai Discovery a fait l’inverse, en ne délivrant que 400 mg d’hydroxychloroquine contre 600. Ils auraient pu me demander mon avis, ça aurait peut-être été plus efficace », rétorque-t-il.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here