La diplomatie sénégalaise vient encore d’être distinguée. Le professeur de droit Alioune Sall a fait son entrée dans l’institution prestigieuse des Nations Unies qui est la Commission du droit international de l’ONU.

Le professeur est élu dès le premier tour car arrivé deuxième sur une quinzaine de candidats. Les élections ont été organisées le vendredi 12 novembre à l’Assemblée générale de l’ONU.

Le professeur Alioune Sall est le deuxième Sénégalais à faire son entrée dans cette prestigieuse institution onusienne. Elle regroupe une trentaine de membres, éminents professeurs ou jurisconsultes, provenant de toutes les régions du monde et dont la fonction consiste à être en quelque sorte l’atelier juridique des Nations Unies.

C’est l’ancien ministre des Affaires étrangères du président Senghor qui a été le premier Sénégalais à être élu dans cette institution onusienne. Maître Doudou Thiam, a été élu il y a 60 ans.

La Commission du droit international est un organe des NU, chargé de la codification et du développement progressif du droit international. Elle a été créée par l’assemblée générale des Nations unies en 1947. 

Elle est composée de 34 experts, possédant une compétence reconnue en matière de droit international. La Commission ne peut comprendre plus d’un ressortissant d’un même État, de façon que sa composition reflète « les grandes formes de civilisation » et les « principaux systèmes juridiques du monde ».

Les membres de la Commission sont élus par l’Assemblée générale des Nations Unies pour une durée de 5 ans, à partir d’une liste de candidats présentés par les États membres de l’ONU. Ils siègent à titre individuel, et n’ont donc pas vocation à représenter leurs gouvernements.

Selon l’article 15 du statut de la Commission, l’expression « codification du droit international » désigne l’hypothèse où il s’agit de « formuler avec plus de précision et de systématiser les règles du droit international dans des domaines dans lesquels il existe déjà une pratique étatique considérable, des précédents et des opinions doctrinales. »

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here