jeudi, 29 septembre, 2022
Sunugal multimédia

Commandant de l’escadrille présidentielle : Portrait du Colonel El Hadj Niang promu général

par Sunugalnews.com

Une promotion qui vient à son heure pour le très discret commandant de bord de l’avion présidentiel qui, à force de voler avec professionnalisme et abnégation, a fini par toucher les…étoiles. Le Vendredi dernier 11 février 2022, le président de la République Macky Sall, Chef suprême des armées, a élevé le colonel El Hadj Niang au grade de général de brigade aérienne.

Pilote attitré de l’avion présidentiel « Langue de Barbarie », le colonel El Hadj Niang a été élevé au grade de général de brigade aérienne. Une belle promotion qui vient à son heure puisqu’elle sanctionne le brillant parcours dans l’air et l’espace d’un officier émérite dont le mérite, l’excellence, la compétence et la loyauté sont reconnus par ses camarades d’armes. 

Agé d’une cinquantaine d’années, le général El Hadj Niang a grandi entre la banlieue dakaroise (Diamaguène, dans le même quartier que notre directeur de publication qui l’a connu enfant) et Dakar-Plateau où ce fils d’un cadre local de l’ambassade de France a passé une bonne partie de sa jeunesse. 

D’ailleurs, certains sages de Dakar-Plateau revendiquent avec fierté ce fils prodige comme étant un vrai « Boy Plateau ». La preuve par l’Asc Sandial dont le lycéen El Hadj Niang était un membre très actif comme tout jeune passionné de sport et de culture. Après avoir obtenu son bac scientifique au lycée Lamine Guéye (Ex Van Vo), El Hadj Niang est admis à Salonde-Provence (France) où se trouve l’école des officiers de l’Air et de l’Espace. Ce, suite à un concours à la fois très sélectif et compétitif. 

D’ailleurs cette année-là, nous raconte-t-on, El Hadj Niang était le seul et unique Sénégalais admis à l’académie de Salon-de-Provence, une sorte de « Saint-Cyr » chez les officiers de l’air. 

Dès sa sortie de l’école en qualité de pilote de chasse, puis de transport, le jeune lieutenant Niang intègre l’Armée de l’air. Au fil des années, l’actuel commandant de l’escadrille présidentielle a effectué plusieurs formations et stages de qualification qui l’ont successivement mené aux Usa, en Angleterre, en Chine, au Maroc, en Allemagne, au Brésil, en France etc…C’est ainsi qu’il a acquis les compétences, les connaissances et les formations requises pour pouvoir piloter plusieurs types d’avions de transport : Twin-Otter, Fokker F 27, Casa, Rallye Guerrier et autres appareils à bord desquels il a fait ses preuves dans l’air… 

Considéré comme l’un des plus brillants officiers de l’air de sa génération, l’officier de l’air El Hadj Niang est, après plusieurs années de pratique, retourné dans les grandes écoles aéronautiques d’où il est sorti comme pilote de ligne. Autrement dit, il a acquis dans ces écoles la qualification et la compétence à bord de deux marques d’avion de transport de référence : Boeing et Airbus. * 

Fort d’une expérience et d’une qualification avérées, le tout nouveau général El Hadj Niang est ainsi devenu commandant de bord de l’avion présidentiel depuis plusieurs années. Le toutnouvel étoilé est un pilote chevronné confirmé qui a à son actif plusieurs milliers d’heures de vol sur divers types d’aéronefs ! 

Et surtout sur des avions de ligne comme « Pointe de Sangomar », « Pointe Sarène » et « Langue de Barbarie ». Donc en élevant le colonel El Hadj Niang au rang de général de brigade aérienne, le président Macky Sall n’a fait que récompenser le mérite, la compétence et la loyauté d’un brillant et très discret officier de nos forces armées… Toutes nos félicitations au nouveau promu ! NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.