Lundi 2 septembre, les autorités ont confirmé la mort de sept personnes dans le nord du département du Cauca, une des régions les plus violentes du pays. Une des victimes, Karina Garcia, 32 ans, était candidate à la mairie du village de Suarez.

Avec notre correspondante à BogotaMarie-Eve Detoeuf

Candidate du très traditionnel parti libéral, Karina Garcia avait reçu des menaces et les avait dénoncées dans une vidéo. Son véhicule a été retrouvé lundi, criblé de balles et incendié. La mère de Karina et une candidate au conseil municipal de Suarez font partie des victimes.

Montée de la délinquance

La paix n’a pas duré longtemps dans le nord du Cauca. En 2016, la guérilla des FARC qui venait de signer la paix s’est démobilisée et la région a connu une accalmie certaine. Mais les forces de l’ordre et l’Etat en général se sont fait attendre. Résultat, plusieurs groupes armés ont occupé le territoire et se disputent aujourd’hui les mines d’or illégales et le trafic de cocaïne.

Les autorités accusent un groupe d’anciens guérilleros qui ont tourné à la délinquance d’être les auteurs du massacre de dimanche. Un massacre annoncé. La vidéo de Karina qui circule sur les réseaux sociaux le rappelle.

Déjà cinq candidats tués

L’opposition dénonce l’inaction du gouvernement. Depuis le début de la campagne électorale pour les municipales, cinq candidats ont déjà été tués. Les élections municipales doivent avoir lieu fin octobre.

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here