Le Directeur général du Groupe la  Poste, démarre une opération de purge pour entamer le nouvel an avec un personnel taillé sur mesure. Dans une note interne datée du 16 décembre 2021, Abdoulaye Bibi Baldé prévoit  une cessation d’activités professionnelles.
En effet, il invite « les agents bénéficiaires de contrat à durée déterminée ou d’autorisation de suivre un stage pratique arrivés à terme le 31 décembre à cesser toute activité professionnelle dans les structures de la Poste ». Toutefois, précise la note du directeur général du Groupe la Poste, «les gardiens et les distributeurs ne sont pas concernés par la mesure ».
A en croire les sources de l’Observateur, cette pratique a toujours existé dans la boîte. En revanche, expliquent-elles, dans le contexte actuel de banqueroute, « cette mesure n’a aucun impact sur les finances ». Pour illustrer cela, révèle la même source, le mois dernier, avec l’éclatement du détournement de plus de 1,7 milliard de francs à Postefinances, la Poste a accusé d’énormes retards pour payer ses employés. Il s’ ajoute que de nombreux clients ne viennent plus déposer leur argent dans nos agences ». Pire, ajoutent-elles, les gros clients comme Senelec, Sen eau …qui empruntaient le circuit de la Poste sont partis sur ordre du Trésor. C’est avec cette manne financière que la Poste fonctionnait en déposant en moyenne tous les deux jours environ 25 millions de francs dans ses agences. Ce qui n’est plus le cas ».
Aujourd’hui, font-elles savoir, « des agences se retrouvent avec zéro franc dans leur caisse. Certaines ne fonctionnent que sur la base des dépôts des clients et la plupart ont déserté la boîte ».

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here