La start-up à l’origine de ces robots livreurs de nourriture pour les étudiants envisage de proposer son produit à une douzaine d’autres universités.

Ce sont les vedettes du campus de Berkeley en Californie. Quarante petits robots déambulent quotidiennement pour livrer aux étudiants burritos, Big Mac et boissons diverses. Le responsable marketing de Kiwi Campus, la start-up qui a développé les Kiwibots, affirme qu’ils sont devenus des « icônes culturelles, des mèmes » (phénomène viral sur internet, ndlr), rapporte le San Francisco Chronicle.

Des pilotes colombiens aux manettes

Afin d’éviter les accidents, les Kiwibots sont pilotés à distance par des opérateurs. Et pour faire des économies, l’entreprise fait appel à des pilotes basés en Colombie et payés deux dollars de l’heure (1,82 euro), à peine plus que le salaire minimum local. Les robots progressent seuls sur les courtes distances et utilisent l’intelligence artificielle pour esquiver les piétons et rester sur le trottoir.

Le GPS permet aux opérateurs colombiens de suivre le robot sur une carte et des caméras embarquées leur montrent une vue de l’environnement sous l’œil du robot. Le temps de latence n’est que de 150 millisecondes, soit moins que le clignement d’un œil. Toujours dans une logique de réduction des coûts, les robots sont fabriqués en Chine et assemblés aux Etats-Unis. Résultat, les Kiwibots ne coûtent que 2.500 dollars (2.270 euros).

Kiwi Campus
Kiwi Campus –

Des stars du campus 

Ces petits robots de la taille d’une glacière, équipés d’un écran qui fait office de visage, sont devenus les stars des réseaux sociaux. Des étudiants se sont même déguisés en Kiwibot pour Halloween. Il y a peu de temps, une machine a pris feu à cause d’un problème de batterie. Les élèves avaient alors organisé une veillée à la chandelle pour l’éteindre.

bfmtv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here