Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a défendu hier la liberté d’expression tout en estimant qu’elle n’était “pas sans limites” et ne devait pas “blesser de façon arbitraire et inutile” certaines communautés. “Nous allons toujours défendre la liberté d’expression”, a affirmé Justin Trudeau, en réponse à une question sur le droit à caricaturer le prophète (Psl), comme l’a fait le journal Charlie Hebdo.“Mais la liberté d’expression n’est pas sans limites”, a-t-il fait valoir lors d’une conférence de presse. “Nous nous devons d’agir avec respect pour les autres et ne pas chercher à blesser de façon arbitraire ou inutile ceux”.On n’a pas le droit par exemple de crier au feu dans un cinéma bondé de monde, il y a toujours des limites”, a argumenté le chef du gouvernement canadien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here