jeudi, 6 octobre, 2022
Sunugal multimédia

Cancer infantile dans les pays à revenu faible : Une nouvelle plateforme pour rendre effectif l’accès aux médicaments (OMS)

par Sunugalnews.com

Chaque année, on estime que 400 000 enfants dans le monde développent un cancer. La majorité des enfants vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire ne sont pas en mesure d’obtenir ou de se payer systématiquement des médicaments contre le cancer. En conséquence, près de 100 000 enfants meurent chaque année.

L’accès mondial aux médicaments contre le cancer infantile n’est pas effectif.  L’organisation mondiale de la santé  vise à l’accroître. Il est d’ailleurs prévu  le plus grand engagement financier jamais pris en faveur des médicaments contre le cancer infantile dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Cela, en  partenariat avec St. Jude. Il s’agit d’établir une plateforme qui augmentera considérablement l’accès aux médicaments contre le cancer infantile dans le monde entier.

La Plateforme mondiale pour l’accès aux médicaments contre le cancer infantile, la première du genre, fournira un approvisionnement ininterrompu de médicaments contre le cancer infantile de qualité garantie aux pays à revenu faible et intermédiaire. St. Jude fait un investissement de 200 millions de dollars sur six ans pour lancer la plateforme, qui fournira gratuitement des médicaments aux pays participant à la phase pilote. Il s’agit du plus important engagement financier pour un effort mondial dans les médicaments contre le cancer infantile à ce jour.

Une survie de moins de 30%

« Près de neuf enfants atteints de cancer sur dix vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « La survie dans ces pays est inférieure à 30 %, contre 80 % dans les pays à revenu élevé. Cette nouvelle plateforme, qui s’appuie sur le succès de l’Initiative mondiale pour le cancer infantile lancée avec St. Jude en 2018, aidera à corriger ce déséquilibre inacceptable et donnera de l’espoir à des milliers de parents confrontés à la réalité dévastatrice d’un enfant atteint de cancer.

Médicaments  de qualité et abordables

La nouvelle plateforme vise à fournir des médicaments anticancéreux sûrs et efficaces à environ 120 000 enfants entre 2022 et 2027, avec l’espoir de passer à l’échelle dans les années à venir. Cette plateforme fournira un support de bout en bout – consolide la demande mondiale pour façonner le marché; aider les pays à sélectionner les médicaments; l’élaboration de normes de traitement; et la mise en place de systèmes d’information pour suivre l’efficacité des soins fournis et stimuler l’innovation.

« St. Jude a été fondée dans le domaine de l’avancement de la recherche et du traitement du cancer infantile et d’autres maladies pédiatriques catastrophiques. Près de 60 ans plus tard, nous nous tenons aux côtés de l’Organisation mondiale de la Santé, des organisations partenaires et de nos collaborateurs de l’Alliance mondiale pour élargir cette promesse pour les enfants du monde entier », a déclaré James R. Downing, M.D., président et chef de la direction de St. Jude. « Avec cette plateforme, nous construisons l’infrastructure pour nous assurer que les enfants du monde entier ont accès à des médicaments anticancéreux sûrs. »

Cette approche novatrice ouvrira un nouveau chapitre dans l’accès aux soins contre le cancer en s’attaquant à la disponibilité des médicaments dans les pays à revenu faible et intermédiaire, qui est souvent compliquée par des prix plus élevés, des interruptions de l’offre et des dépenses personnelles qui entraînent des difficultés financières.

Selon une enquête de l’OMS sur les capacités des pays atteints de maladies non transmissibles publiée en 2020, seuls 29% des pays à faible revenu déclarent que les médicaments anticancéreux sont généralement disponibles pour leurs populations, contre 96% des pays à revenu élevé. En consolidant les besoins des enfants atteints de cancer à l’échelle mondiale, la nouvelle plateforme réduira l’achat de médicaments de qualité inférieure et falsifiés résultant d’achats non autorisés et de la capacité limitée des autorités réglementaires nationales.

« À moins que nous ne nous pensions sur la pénurie et la mauvaise qualité des médicaments contre le cancer dans de nombreuses régions du monde, il y a très peu d’options pour guérir ces enfants », a déclaré Carlos Rodriguez-Galindo, M.D., vice-président exécutif et président du département de médecine pédiatrique mondiale de St. Jude et directeur de St. Jude Global. « Les fournisseurs de soins de santé doivent avoir accès à une source fiable de médicaments contre le cancer qui constituent la norme de soins actuelle. Chez St. Jude, avec nos partenaires cofondateurs de l’OMS et de nombreux partenaires essentiels dans le monde, nous pouvons y contribuer. »

« L’OMS, St Jude et leurs partenaires ne ménagerons aucun effort pour que l’accès des enfants aux médicaments anticancéreux soit sur la bonne voie », a ajouté le Dr Bente Mikkelsen, Directeur du Département des maladies non transmissibles à l’OMS. « L’OMS est sur le terrain, travaillant avec les gouvernements pour fournir un soutien et des services afin de garantir que tous les enfants aient accès au meilleur traitement possible contre le cancer. »

 Une phase pilote dans 12 pays

Au cours d’une phase pilote initiale de deux ans, les médicaments seront achetés et distribués dans 12 pays dans le cadre d’un processus impliquant des gouvernements, des centres de cancérologie et des organisations non gouvernementales déjà actives dans la fourniture de soins contre le cancer. Des discussions sont déjà en cours avec les gouvernements pour déterminer les pays qui participeront à cette phase pilote. D’ici la fin de 2027, on s’attend à ce que 50 pays reçoivent des médicaments contre le cancer infantile par l’intermédiaire de la plateforme.

Kathy Pritchard-Jones, présidente de l’International Society of Paediatric Oncology, a déclaré: « Nous sommes impatients de travailler avec St. Jude et l’OMS sur cette voie pour faire en sorte que tous les enfants, où qu’ils soient, aient accès à des médicaments anticancéreux de qualité. La plateforme fait naître le rêve de nos plus de 2600 membres dans le monde. »

João Bragança, président de Childhood Cancer International, a ajouté : « Le cancer ne devrait pas être une condamnation à mort, peu importe où vit un enfant. En développant cette plateforme, St. Jude aide les familles à avoir accès à des médicaments vitaux pour leurs enfants. En travaillant ensemble, nous pouvons changer les résultats pour les enfants atteints de cancer dans le monde entier. »

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire