C’est connu. Cette année, la production agricole sera loin d’être exceptionnelle. Une situation qui a préoccupé, lors du conseil national du crédit qui s’est tenu, ce mercredi, à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)

«Les membres du Conseil ont exprimé leurs préoccupations relativement au profil de la campagne de commercialisation agricole des arachides, au regard notamment de la production moindre attendue, de la lenteur dans l’installation des points de collecte, de l’absence des intervenants extérieurs sur le marché ainsi que de la persistance des arriérés de paiement vis-à-vis des banques et des opérateurs privés», lit-on sur le communiqué final du Conseil.

Ses membres qui se sont réunis par visioconférence, du fait de la Covid, ont examiné les conditions de démarrage du financement de la campagne. La Banque Agricole et la Banque Nationale pour le Développement Économique (BNDE) ont présenté la situation, complétées par les commentaires du Directeur Général de la Sonacos dont la structure n’a collecté que 30.000 tonnes d’arachide, sur un objectif global de 150.000 tonnes.

Face à une telle situation, le Cnc veut des mesures urgentes. « Sur la base de ces constats, le Conseil a exhorté les parties prenantes en vue de la prise de mesures urgentes en vue de garantir un déroulement satisfaisant de la campagne de commercialisation des arachides et la résolution des difficultés de financement de la campagne cotonnière évoquées par les banques

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here