jeudi, 29 septembre, 2022
Sunugal multimédia

Brt / Pour l’éducation à la sécurité routière: Le Cetud veut un cadre pédagogique

par Sunugalnews.com

Le directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD), Thierno Birahim Aw, s’est engagé à travailler avec les responsables des écoles situées sur le corridor du Bus rapid transit (BRT), afin « d’établir un nouveau cadre pédagogique pour l’éducation et l’enseignement à la sécurité routière’’.

Nous voulons travailler avec l’école pour établir un nouveau cadre pélagique, pour l’éducation et l’enseignement à la sécurité routière’’, a-t-il déclaré. 

M. Thierno Birahim Aw s’exprimait, mardi, lors d’un atelier d’échanges et de partage avec différents responsables des établissements scolaires situés dans la zone d’influence du projet BRT et d’associations œuvrant dans le domaine de la sécurité routière. 

’’C’est pourquoi nous avons réuni aujourd’hui, la communauté nationale de l’école sénégalaise, notamment les inspections d’Académie, les Inspections de l’Education et de la Formation, pour discuter de la meilleure des manières de préparer l’exploitation du BRT’’, a-t-il expliqué. 

Il a souligné que « le corridor traverse quatorze communes’’ et ‘’vingt écoles’’. Selon lui, une population extrêmement jeune vit le long de ce couloir, dans le périmètre d’influence duquel se trouvent 100 établissements scolaires. 

« Aujourd’hui, ce que nous cherchons à faire, c’est définir un plan d’actions qui doit aboutir à la promotion de nouveaux comportements, des comportements vertueux, écoresponsables, écocitoyens, qui vont contribuer à améliorer globalement la performance des transports qu’on mettra en place« , a-t-il dit. 

Dans cette dynamique, il a souligné qu »il compte travailler de manière concrète, sur les aménagements qui auront un impact favorable sur la baisse de l’insécurité routière. 

‘’Nous allons aussi impliquer naturellement l’ensemble des parties prenantes, notamment les parents d’élèves, les associations, bref un ensemble d’outils que le projet souhaite mettre à la disposition des Sénégalais, pour inculquer des comportements qui renforcent notre cohésion nationale’’, a-t-il ajouté. 

M. Aw a insisté sur « l’objectif ultime de cette démarche’’ qui, selon lui, est ‘’d’apporter une contribution concrète à l’ambition de l’Etat du Sénégal de réduire l’insécurité routière dans le cadre de la décennie d’actions 2021-2030 (…)« . 

« C’est également important de se concentrer sur la cible jeune’’, parce que la population sénégalaise est constituée à 43%, d’’’une population de moins de 15 ans’’, a-t-il expliqué. Il ajoute que ‘’50% de la population a seulement 19 ans« . 

L’inspecteur d’Académie (IA) de Pikine-Guédiawaye, Gana Sène, a salué « cette démarche d’anticipation, ouverte et inclusive de tous les acteurs concernés par ce projet, y compris l’école« . « i[Je l’apprécie vraiment [cette démarche] parce que dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, il y a une composante qui s’occupe de la sécurité routière et l’autre raison est que bon nombre d’établissements sont sur le corridor du BRT]i », a-t-il dit. 

« Une troisième raison qui nous parait extrêmement importante, c’est qu’en parlant de sécurité routière, nous parlons de comportement et d’attitude, et l’élève ou l’apprenant de façon globale étant un bon relais, on pense que cet atelier va permettre d’éduquer la population dans cette dimension« , a-t-il fait valoir. 

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.