Antoine Felixe Diom, le ministère de l’Intérieur, a menacé Pastef de dissolution, suite au lancement de la campagne de collecte de fonds qui a permis à Sonko et ses camarades de collecter plus de 120 millions de francs Cfa. Pastef, qui a bouclé son opération, a publié un communiqué. Mais, il a royalement ignoré l’avertissement du ministère de l’Intérieur.

Dans son texte, Pastef Les-Patriotes explique qu’il a décidé «d’innover dans le financement des partis politiques, au Sénégal, en faisant appel public et transparent aux contributions volontaires de nos compatriotes» Ainsi, il lui a permis de lever 125 millions de francs CFA en donations effectives et plus 81 autres de promesses de donations.

«Vous avez démontré avoir compris l’importance, pour un parti bâti et adossé sur l’Éthique, de se conformer à la législation sur les partis politiques En souscrivant si massivement au Nemmeeku tour 2021, vous avez également et surtout compris l’exigence de rester autonome, indépendant de tous lobbys et autres sources de financements occultes, nationaux ou étrangers, afin de garder la pureté de la ligne patriotique et toute notre liberté d’action et de décision gouvernementale, une fois au pouvoir», disent-il aux donateurs.

Sonko et ses camarades de parti n’ont rien dit, dans leur texte, sur la menace de dissolution  bradie par le ministère de l’Intérieur. Au contraire, ils ne comptent pas s’en arrêter là, puisque la direction nationale du Parti les appelle à rester très «mobilisés et à préparer les prochaines campagnes du Nemmeeku Tour.»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here