Le nouvel album de Didier Awadi, Made in Africa, comporte le titre « Bamako Blues » (avec Vieux Farka Touré) où le rappeur crache son amertume, son dégoût. Une longue histoire.

Dans un entretien avec le journal « Vox Populi », le rappeur confie que ce morceau raconte « une succession de trahisons dans (s)a vie« . Précisant avoir été trahi par « des collaborateurs proches, des collègues ou des membres de (s)a famille« .

« C’est dans un moment où j’ai ressenti très fort cette trahison, que j’ai écrit cette chanson et c’est venu d’un trait et j’ai tout sorti, rembobine-t-il. J’étais à Bamako d’où le titre de ce morceau. Je sais que parmi ces gens qui m’ont trahi, certains m’auraient souhaité la mort. »

Revanchard, Awadi a voulu « commencer le clip (de la chanson) dans un cercueil« . Son staff a posé son veto en lui disant : « Oublie ça« .

« C’est une histoire qui est valable pour tout le monde, on a tous été victimes de proches qui nous ont trahis« , avance le co-fondateur de Pbs. Qui jure avoir passé l’éponge : « C’est une thérapie, sinon tu refoules et ce n’est pas bon. Il faut tout évacuer et puis, passer à autre chose. »

Seneweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here