L’audience du maire de Mermoz Sacré-Cœur  devant la 3ème Chambre de la Cour d’Appel de Dakar du 10 novembre, a été renvoyée au mois de Décembre prochain. Une notification intervenue alors que le principal intéressé était encore chez lui et s’apprêtait à rallier le tribunal en compagnie de Ousmane Sonko et Malick Gakou. Cela n’a pas été suffisant pour le candidat de « Yewwi Askan Wi » pour stopper toute velléité de se rendre au temple de Thémis. 
Barthélemy Dias a mis en branle son convoi d’une dizaine de voitures en direction du lieu précité. Mais comme pour la procession de Ousmane Sonko au mois de Mars dernier, les forces de l’ordre sont intervenues et la capitale a renoué avec les chaudes journées de manifestations.
 
Même si cette situation aurait pu être évitée par la nouvelle coalition de l’opposition « Yewwi », cette dernière s’est réellement déchainée. Une façon de se jauger et de voir les forces en présence en vue des élections locales de Janvier prochain ? Le moins que l’on puisse dire est que la coalition possède toujours en son sein des porteurs de voix, capables de soulever les foules. Si Sonko a fini de convaincre les sénégalais, que Barthélémy Dias reste une valeur sûre de cette entité, Déthié Fall a aujourd’hui montré qu’il faudra bien compter sur lui. À l’ombre de Idrissa jusqu’en Novembre 2020 où il a décidé de s’émanciper, pour finalement créer sa formation politique, Déthié Fall s’est imposé. Meneur d’hommes, il a réussi quand il le fallait à contenir la foule, et quand il le fallait à la faire réagir comme voulu.
 
Mandataire national de la coalition, il a dans l’après-midi, lorsque la notification de l’arrestation de Barthélémy Dias, Ousmane Sonko et Malick Gakou a été révélée, mis en branle la machine de protestation. Son appel à manifester a été suivi sur le champ par les militants, ce qui a ou pas, réussi à faire plier les autorités et faire libérer les prisonniers.
 
Mais bien sûr tout n’a pas été rose pour la coalition aujourd’hui. La mobilisation a été un fiasco malgré la centaine de personnes présente. Les dissidences au sein de l’opposition sont bien sûr passées par là…

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here