lundi, 26 septembre, 2022
Sunugal multimédia

Audience avec le président Macky Sall : Jamra lapide l’association des imams et des oulémas

par Sunugalnews.com

La question de la criminalisation de l’homosexualité diviser les imams du Sénégal. Le camp de Jamra a sorti un communiqué hier pour apporter une réplique cinglante à l’Association des Imams et des Oulémas reçue, jeudi dernier, en audience par le Président Macky Sall

Macky Sall et l’Association des Imams et des Oulémas au Palais de République révolte au plus haut point les membres de l’ONG Jamra dont le porte-parole est sorti de sa réserve pour exprimer son indignation. 

«Suite à l’audience que le chef de l’État, M. Macky Sall, a accordée ce jeudi 27 janvier 2022 à des imams, pour un entretien relatif à un sujet d’actualité sociétale, consécutivement au blocage, par 09 députés, de la proposition de loi initiée par le Collectif And Sàmm Jikko-Yi, portant renforcement des sanctions pénales des pratiques LGBT, en les criminalisant, une confusion persistante s’est installée dans l’opinion. Des compatriotes de bonne foi ont été nombreux à croire que ce sont des responsables de notre collectif que le Président a reçus. Pour lever toute équivoque, le directoire du Collectif And Sàmm Jikko-Yi tient à préciser qu’il n’est concerné ni de près ni de loin par cette rencontre d’imams au Palais», a expliqué Mame Makhtar Guèye. 

Il précise qu’il ne s’agit pas non plus d’une audience avec la «Ligue des imams et des prédicateurs du Sénégal» dirigée par Imam Ahmed Dame Ndiaye, ni de la «Ligue des oulémas de l’Islam» dirigée par Thierno Madani Tall. Mais, selon le vice-président de Jamra, il s’agit plutôt de «l’Association des Imams et des Oulémas» dirigée par Imams Moustapha Guèye et Oumar Diéne. 

«À toutes fins utiles, nous rappelons également que les dirigeants de cette association, reçus au Palais, sont bien signataires de notre Pétition nationale réclamant la criminalisation des pratiques LGBT. et l’arrêt de l’agenda onusien portant incrustation progressive dans la conscience collective, via le PGA (parlementarian for global action) de la “normalité” des déviances sexuelles et des unions contre-nature. Le PGA, lancé dans 143 pays de la planète et impliquant pas moins de 14 mille parlementaires de par le monde (dont des députés sénégalais en exercice), a pour objectif “d’inspirer et d’habiliter les parlementaires à protéger, garantir et promouvoir activement les droits des lesbiennes, gay, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI)”», a révélé Mame Mactar Guèye 

A l’en croire, cette audience au Palais n’engage en rien And Sàmm Jikko-Yi, «dont le Plan d’action reste inchangé, suite au blocage, en violation de l’article 60 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, de la proposition de loi portant réforme de l’article 319 du Code pénal, devenu caduque et inadapté aux contexte actuel». 

Poursuivant, le porte-parole de Jamra indique que ce plan d’action se poursuit présentement, à travers de larges concertations avec divers segments sociaux, particulièrement les autorités religieuses qui ont été désavoués par les députés. Avec comme point d’orgue, selon lui, un grand rassemblement populaire, prévu le dimanche 20 février prochain à Dakar, de 09h à 14h, en synchronisation avec les cellules régionales de And Sàmm Jikko-Yi. 

«Afin qu’à l’unisson, tous les citoyens de notre cher pays, épris de Paix, de Justice et attachés à la sauvegarde des nobles Valeurs que nous ont généreusement léguées nos vaillants ancêtres et les grandes figures religieuses qui reposent en terre sénégalaise, puissent dire fortement, à l’attention des forces occultes étrangères et de leurs complices “tubàb yu ñioul”, qui veulent pervertir notre pays, que le Sénégal appartient au peuple sénégalais, et non aux lobbies LGBT et maçonniques», a-t-il fait savoir. 
L’As 

NKN

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser un commentaire

Copyright @2022 Sunugal multimedia. Tous droits réservés.