Pierre Babacar Coly est un partisan du moindre effort.

Au lieu de monnayer ses connaissances en informatique, il s’enrichit sur le dos d’honnêtes citoyens.

Il a déjà été condamné à une peine ferme de deux ans pour avoir vidé frauduleusement les comptes Orange Money de bon nombre de Sénégalais.

Une sanction qui ne l’a pas empêché de récidiver en 2015 et 2021.

Mais, cette fois, rapporte Rewmi Quotidien dans sa parution du jour, l’escroc a changé de mode opératoire.

Pour soutirer d’importantes sommes d’argent à des internautes, il allait sur Instagram pour regarder le fil d’amis de certains abonnés.

Après avoir ciblé une personne, il repérait un de ses amis.

Ainsi, il créée un autre compte avec à l’appui la photo de sa cible avant de solliciter l’aide d’un ami.

C’est dans ces circonstances que Cheikh Ndiaye, Marie Thérèse, El Hadji Mandaw Thiam, Augustin Étienne Diouf et Malick Ndiaye lui ont envoyé d’importantes sommes d’argent, croyant ainsi que c’était leurs connaissances qui se trouvaient dans le besoin.

Appréhendé à Ndangane Samb, le filou a été attrait, hier, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour accès frauduleux dans un système informatique, maintien et obtention d’avantages indus, usurpation d’identité.

« Je ciblais mes victimes par rapport à la liste de leurs amis sur Instagram. C’est à partir de là que je déroulais mon plan. Au moment des faits, j’étais malade », a-t-il laissé entendre.

À la police, Pierre Babacar Coly a avoué avoir encaissé le montant de 7 millions FCFA.

Lors de la perquisition qui a été faite chez lui, les limiers ont saisi 4 portables, 38 puces, une carte d’identité, la somme d’1 million de francs…

L’enquête a aussi révélé que le prévenu a grugé plus de 50 personnes.

Les dépositions des parties civiles

Interrogé, Cheikh Ndiaye soutient que le prévenu lui avait envoyé un message sur le compte Instagram qu’il a créé au nom de Marie Thérèse.

« Il m’avait dit qu’il était en voyage avant de me demander d’envoyer 192 0000 francs à ses maçons. C’est lorsqu’il est revenu à la charge que j’ai su que c’était une arnaque. Ainsi, j’ai informé Marie Thérèse », souligne-t-il.

Marie Thérèse a soutenu que le mis en cause a contacté plusieurs de ses amis.

« Cinq personnes lui ont envoyé de l’argent. Il m’a grugé de 760 000 francs et m’a remboursé à hauteur de 500 000 », informe-t-elle.

D’après El Hadji Mandaw Thiam, le comparant a soutiré 373.000 francs à un de ses amis.

« Il a appelé d’autres personnes et leur a demandé de l’argent sous le nom d’Alioune Thiaw. Par ailleurs, il communiquait avec ma petite sœur sous le nom de Momar Jim. Il me doit 73 000 francs mais je lui pardonne », précise-t-il

Augustin Étienne Diouf a fait savoir que le récidiviste lui a escroqué de 700 000 francs.

Soutenant que les faits sont constants, le parquet a requis deux ans d’emprisonnement ferme.

Selon Me Seyba Danfakha, l’état de santé du prévenu ne rime pas avec les affres de la prison.

« C’est un garçon qui a été laissé à lui-même. Il est diabétique. En plus, il souffre d’une hypertension artérielle », a relevé l’avocat qui a sollicité la clémence.

Après avoir écouté religieusement les différentes parties, le président de séance a fixé son délibéré au 21 décembre prochain.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here