Les armes légères à petit calibre (Alpc) causent énormément de dégâts au Sénégal.

Selon le Mouvement contre les armes légères en Afrique de l’Ouest (Malao), entre 2019 et 2020, plus de 100 personnes tuées par les armes légères et de petits calibres dans des violences armées au Sénégal.

Des centaines de millions de Fcfa sont aussi perdus, selon les chiffres du Malao repris par le quotidien Libération dans sa livraison du jour.

Les utilisateurs de ces armes légères et petits calibres (Alpc) sont principalement des civils.

La région la plus vulnérable est Dakar et ses départements et globalement la région de Louga et  celle de Ziguinchor.

L’Afrique comptabilise 100 millions d’Alpc avec comme conséquences, 90% des victimes de guerres femmes-enfants pour la plupart tués par ces armes légères.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here