Moussa Dieng a été mortellement poignardé ce samedi à Besançon, lors d’une intervention chez un patient connu pour sa fragilité psychologique. L’ambulancier était très apprécié de ses pairs, dévastés.

Né en 1971 au Sénégal, où résident actuellement son épouse et ses jeunes deux enfants, Moussa Dieng, qui a trouvé la mort samedi lors d’une intervention chez un patient, travaillait depuis plusieurs années déjà à Jussieu Secours Besançon. « Il était très apprécié » de sa direction et de ses équipiers, tous conquis par cette personnalité solaire, ouverte sur les autres.

Sunugalnews avec L’Est républicain

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here