La rentrée solennelle des parquetiers pour la nouvelle année judiciaire s’est tenue hier en présence du ministre de la Justice, Malick Sall qui a présidé la conférence annuelle des chefs de parquet, informe l’AS.
L’occasion a été saisie par le ministre pour parler des réformes concernant le système pénitentiaire et le dispositif juridique et institutionnel de gestion des biens saisis et confisqués en matière pénale et le recouvrement des avoirs.
Par ailleurs, le ministre est revenu sur les rapports reçus de l’administration pénitentiaire tout en soulignant que la quasi-totalité des établissements pénitentiaires ont dépassé leur capacité d’accueil.
 Toutefois, il a indiqué que la construction de nouvelles prisons ne constitue toujours pas la meilleure alternative pour juguler ce phénomène.
Selon lui, le seul moyen  pour garantir la représentation en justice des personnes poursuivies pour certaines infractions, sans recourir forcément à l’incarcération ou à la privation de liberté, c’est de faire preuve d’inventivité, de prospective par l’adoption d’actions innovantes en intégrant les bracelets électroniques dans l’ordonnance juridique.  

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here