Le Président Abdoulaye Wade a reçu, hier, en audience Alioune Tine, à la demande de ce dernier, rapporte L’AS.

L’ancien Directeur exécutif d’Amnesty Afrique confie avoir retrouvé un vieil ami afin de partager avec lui des documents de la nouvelle structure qu’il dirige, Afrika Jom Center.

Des dossiers relatifs à plusieurs questions d’ordre idéologique et politique, notamment la question de la démocratie en Afrique, plus précisément au Sénégal, les réformes des institutions, ainsi que celles afférentes à la justice.

Le journal indique que les deux hommes ont revisité ensemble la vie politique au Sénégal, des indépendances à nos jours.

Dans les discussions, Alioune Tine est revenu sur les choix stratégiques et tactiques que le Président Wade avait eu à adopter dont le fameux  « corps à corps » adopté comme forme de lutte, contrairement à beaucoup d’autres acteurs politiques de cette époque qui étaient dans la clandestinité.

Wade a souligné, devant son hôte, le rôle joué par des personnalités socialistes prestigieuses comme l’ancien ministre Babacar Bâ et l’ambassadeur et maire de Saint-Louis André Guillabert qui ont réussi à pacifier ses relations heurtées avec Senghor.

Alioune Tine a également tenu à saluer les débats de haute facture qu’il a eus avec le pape du Sopi sur l’évolution de la démocratie, l’histoire de la démocratie et sur ses différentes formes au Sénégal et en Afrique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here