Simon Kouka gagne. Kilifeu perd. La chambre d’accusation a vidé le dossier en appel relatif à la demande de liberté provisoire introduite par les avocats des deux membres de Yen a marre impliqués dans une affaire de trafic présumé de passeports diplomatiques.
Ainsi, seul le rappeur Simon va humer l’air de la liberté, en attendant la suite de la procédure. L’artiste Landing Mbissane Seck alias Kilifeu, lui, est maintenu dans les liens de la détention. Sa requête a été rejetée par le président de ladite chambre.
Pour décrocher une liberté provisoire à Simon, deux rapports de son médecin personnel et un troisième rapport du médecin des prisons ont confirmé l’état de santé dégradant du rappeur. «J’ai vu Simon, mais son état de santé s’est gravement dégradé», avait averti un de ses avocats, Me Moussa Sarr.
De son côté, le Forum du justiciable avait aussi soutenu, dans un communiqué : «Informés de la dégradation de l’état de santé de Simon Kouka, nous attirons l’attention des autorités habilitées sur la question substantielle de la prise en charge des détenus malades, les invitons donc à reconsidérer sa situation carcérale, si son état de santé est devenu incompatible avec la détention et nécessite par ailleurs des soins particuliers et un suivi en dehors du milieu carcéral.»

Finalement, ces arguments ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here