L’affaire du trafic de passeports diplomatiques, accablant le ministère des Affaires étrangères et la Présidence, a suscité des grincements de dents au niveau de la Maréchaussée.

En effet, la gendarmerie n’a pas apprécié que leur collègue, l’adjudant-chef, Mamadou Lamine Bâ, cité dans cette affaire, soit entendu par la Division des investigations criminelles (DIC).

Le pandore, détaché à la Présidence et qui a bénéficié d’un retour de parquet, a été ainsi récupéré par la Section de Recherches en attendant son nouveau face-à-face avec le procureur.
D’après le quotidien Source A qui vend la mèche dans sa livraison de ce lundi, le parquet va confier le dossier, dès ce lundi, à un  juge d’instruction.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here