L’Ong islamique Jaamra met en garde contre toute pression pour faire libérer les personnes arrêtées dans l’affaire  du mariage homosexuel qui s’est passé hier dans un appartement à Mermoz. Sous les ondes de Rfm, Mame Makhtar Guèye déclare que la justice doit aller jusqu’au  bout dans cette affaire.

« Nous saluons la perspicacité des forces de l’ordre qui les ont pris la main dans le sac, avec des pièces à conviction : préservatifs, lubrifiants, tests de VIH et autres. Nous demandons cette fois ci, que le Sénégal veille et reste digne en tant que état souverain. Contrairement à ce qui s’est passé en 2009, nous avons tous vu qu’après l’arrestation des acteurs de ce mariage scandaleux de Mbao, la France avait fait de l’ingérence direct pour demander leur libération. Cette fois nous demandons à l’état de faire preuve de fermeté dans cette affaire », martèle, t-il.

Le vice-président du Jaamra, révèle qu’un des mises en cause est en fuite. « C’est le Badiène qui a pris la fuite. Il était le cerveau de la bande de ces déviants. Il n’est pas médecin c’est un acteur psychosocial, qui travaille dans un hôpital très célèbre de la place. Nous avons bon espoir que d’ici quelques heures la police lui mettra la main dessus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here