La vice-présidente de la coalition Benno Bokk Yakaar à l’Assemblée nationale s’est prononcée sur la levée de l’immunité parlementaire des députés Boubacar Biaye et El Hadji Mamadou Sall, effective ce jour après constitution de la commission Ad hoc, le 22 octobre dernier.
Pour Adji Mergane Kanouté, membre du comité ad hoc, « L’institution parlementaire vient d’administrer encore une fois de plus une belle leçon d’impartialité et de transparence. Comme ce fut le cas pour les précédentes demandes de levée d’immunité parlementaire, la procédure s’est déroulée le plus normalement, en se basant sur les articles 52 et 34 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. L’Assemblée nationale n’a jamais failli à sa mission de servir le peuple dont il détient le mandat », commente la parlementaire, jointe par Seneweb.
A propos de Sall et Biaye, « Nos deux collègues incriminés sont venus répondre à la commission ad hoc et ont eux même demandé la levée de leur immunité parlementaire. Ils militent tous les deux pour la manifestation de la vérité », rappelle-t-elle. Non sans préciser que « Nul n’est au-dessus de la loi, la loi est impersonnelle et c’est pourquoi j’invite les acteurs de l’opposition à la sérénité et au sens des responsabilités. Nous sommes dans un Etat de droit et par conséquent, l’appel à la violence et à la haine doit être banni du discours de ceux qui aspirent à diriger ce pays », conseille Adji Mergane Kanouté à l’opposition qui appelle à la mobilisation suite à la convocation de Barthélémy Dias dans la vieille affaire Ndiaga Diouf.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here